Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:41 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:42 : Heure de milieu du jour
19:40 : Coucher du soleil
20:24 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17

Hiloulot du jour
Rav Yéhouda Ayache
Sarah Iménou
Afficher le calendrier

Etudier les lois de deuil = danger ?

Rédigé le Jeudi 3 Juin 2021
La question de Anonyme

Kvod Harav,

J’ai appris qu’on n’a pas l’habitude d’étudier les lois de deuil, sauf quand on en a besoin, mais si quelqu’un étudie le Choul'han 'Aroukh, devra-t-il sauter ces passages ?

Est-ce qu’un étudiant qui souhaite acquérir un diplôme pourra les étudier ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32171 réponses

Bonjour,

1. L'étude des lois de Avélout [deuil] n'est absolument pas risquée et surtout si elle est effectuée dans le cadre des études permettant l'obtention d'un diplôme.

Rabbi Yéhouda 'Hassid [1150-1217] écrit : "Si tu t'aperçois que personne n'étudie pas le traité Moèd Katan et le troisième chapitre du Talmud Brakhot [traitant des lois du deuil], renforce-toi, étudie-les et tu recevras la récompense qu'auraient pu recevoir tous ceux qui les auraient étudiés". Séfer 'Hassidim, passage 261.

Rabbi Yéhouda 'Hassid poursuit : "Le traité Moèd Katan [traitant des lois de deuil] s'est présenté devant Hachem en se plaignant : Hachem, pourquoi les gens me délaissent et ne m'étudient pas comme les autres traités ? Hachem lui répondit "Tu as raison, ait patience, le jour viendra où chacun aura besoin de toi."

Rabbi Yéhouda 'Hassid conclut : "L'étude des lois de deuil n'est absolument pas à risque et si certains pensent qu'elle est à éviter, c'est du fait qu'ils y croient tellement; alors cela crée des effets négatifs. C'est pourquoi, il suffit de bien prier avant d'étudier ces lois et l'on ne connaîtra que du bien"

2. Rabbi 'Haïm Yossef David Azoulay ['Hida] affirme la même chose dans Yossef Omets, chapitre « ע"ר » Mais il conclut en disant qu'à la fin de l'étude, il est bien de conclure avec quelques citations tirées d'un autre sujet.

3. L'auteur du Méchiv Chalom [Rav Chalom Zekharyahou], volume 1, pages 263-271 rapporte de nombreuses références à ce sujet.

4. Une fois, cette question fut posée à Rav 'Haïm Kaniewski. Il répondit : "Aucun problème, bien au contraire !" Ensuite, il ajouta : "Avant la première étude, il est bien de donner une pièce à la Tsédaka et à la fin de chaque étude, il est bien de conclure avec quelques citations tirées d'un autre sujet."

5. Certains de nos maîtres disent : "A propos de l'étude de la Torah et de n'importe quelle partie de la Torah, il est dit :

"Heureux l'homme qui m'obéit, en accourant à mes portes jour par jour et en observant les piliers sur lesquels s'ouvre ma demeure! Car celui qui m'a trouvée a trouvé la vie et conquis la bienveillance de l'Eternel." Michlé 8, versets 34-35.

"Elle est plus précieuse que les perles, tes plus chers trésors ne la valent point. Elle porte la longévité en sa droite, et en sa gauche la richesse et l'honneur. Ses voies sont des voies pleines de délices, et tous ses sentiers aboutissent au bonheurElle est un arbre de vie pour ceux qui s'en rendent maîtres : s'y attacher, c'est s'assurer la félicité." Michlé 3, versets 15-18.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN