Logo Torah-Box

Etudier ou prier à proximité d'une femme qui chante

Rédigé le Jeudi 19 Février 2015
La question de Batsheva S.

Chalom,

J'aimerais savoir ce qu'est un "Davar Chébikedoucha" s'il vous plaît ?

Est-ce que les Zmirot (chants) de Chabbath en font partie et un homme a-t-il le droit de les chanter en même temps que sa fille (plus que Bat Mitsva), ou bien la voix de sa fille est considérée 'Erva (nudité) ?

Merci beaucoup !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38617 réponses

Bonjour,

1. Comme vous le faites remarquer, il est interdit d'étudier, de prier, de mentionner un verset ou un enseignement de la Torah face à la nudité d'une femme ou d'une jeune fille. Cette interdiction est mentionnée dans le Talmud Brakhot 25b ainsi que dans le Choul'han 'Aroukh chapitre 75.

2. La voix d'une femme ou d'une jeune fille qui chantent est considérée comme une "nudité", en ce sens qu'il est interdit d'étudier, de prier, ou de mentionner un verset si l'on se trouve à une distance où il est possible de les entendre.

3. En ce qui concerne les Zmirot Chabbath à proximité de sa propre femme ou de sa fille qui chantent : la grande majorité des décisionnaires pensent que cela ne pose aucun problème.

A ce sujet, voir :

Even Israël [responsa], volume 9, question 63.

Rabbi Chlomo Zalman Auerbakh dans Halikhot Chlomo, chapitre 20, passage 11.

Iché Israël, chapitre 55, passage 32, notes 102-103.

Az Nidbérou [responsa], volume 9, question 59.

Tchouvot Véhanhagot [responsa], volume 1, question 138.

Pisské Tchouvot, chapitre 75, passage 13.

Béér Sarim [responsa], volume 1, question 30.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Tsniout : un Look Nouvelle tendance

Tsniout : un Look Nouvelle tendance

Dans notre société où la femme est mise en avant pour son apparence, la Tsniout peut sembler rétrograde. Pourtant, contrairement aux idées reçues, la femme juive se doit d'être belle. A une réserve près : être belle ne se réduit pas à l'apparence.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN