c Question au Rav : Etudier sans avoir fait Birkat Hatorah
Projet dédié par un généreux donateur

Etudier sans avoir fait Birkat Hatorah

Rédigé le Mardi 12 Janvier 2016
La question de Ouriel P.

Bonjour Rav,

Si quelqu'un n'a pas récité les bénédictions de la Torah (Birkot Hatorah) le matin, peut-il néanmoins étudier la Torah (même sans parler, par exemple en écoutant un cours de Torah ou en lisant des textes de la Torah) ou réciter le Chéma’ ?

Merci beaucoup !

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27297 réponses

Bonjour,

Penser à des paroles de Torah avant les Birkot Hatorah

Il est permis de penser à des Divré Torah avant d'avoir récité les Birkot Hatorah.

Voir Choul'han 'Aroukh, chapitre 47, Halakha 4.

Donc, il est permis d'écouter des cours de Torah enregistrés.

Réciter le Chéma' avant les Birkot Hatorah

Si l'heure limite va passer, il est absolument permis et obligatoire de lire le Chéma' avant d'avoir récité les Birkot Hatorah.

Si l'heure limite n'est pas proche, il ne faut pas lire le Chéma' avant les Birkot Hatorah. Voir Or Létsion, volume 2, chapitre 6, question 2 et Pisské Techouvot, chapitre 47, passage 3.

Kaddich, Kédoucha, Barékhou

Il est permis de répondre au Kaddich, à la Kédoucha, ou à Barékhou avant d'avoir récité les Birkot Hatorah. Voir Yabi'a Omer, volume 4, Ora'h 'Haïm, question 7 et fin de question 8, ainsi que Iché Israël, chapitre 6, Halakha 20.

Le verset "Yimlokh" ne doit pas être prononcé, mais on devra y penser.

N.B.

Selon le Gaon de Vilna, il est interdit de penser à des Divré Torah avant d'avoir récité les Birkot Hatorah. Voir Michna Broura, chapitre 47, passage 7. 

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur