Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:44 : Mise des Téfilines
06:04 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:30 : Coucher du soleil
22:27 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34

Hiloulot du jour
Rabbi Chimon Bar Yo'haï
Rav Moché Isserles (Réma)
Afficher le calendrier

Existe-t-il des lois sur la façon de manger ?

Rédigé le Jeudi 23 Décembre 2021
La question de Elyahou B.

Bonjour Rav,

De la même manière qu'il y a une manière de se tenir, marcher, regarder, parler, etc., y a-t-il des Halakhot précises et claires sur la façon de manger ?

Par exemple, je trouve désagréable de manger la bouche ouverte. En général, le bruit accompagne la manière de manger, et je ne trouve pas cela particulièrement morale.

Merci d'avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30489 réponses

Bonjour,

La réponse à votre question est : oui.

Il s'agit en fait des lois faisant partie de la politesse et des bonnes manières que nous avons l'obligation d'adopter : le Dérekh Erets.

Tout comportement risquant de froisser les sentiments de l'autre ou de créer en lui un sentiment de dégout est strictement interdit.

Voir ici un exemple :

https://www.torah-box.com/sensibilisation/laisser-les-toilettes-propres_5.html

Dans le Talmud 'Haguiga 5a, nos Sages, les 'Hakhamim, citent deux exemples à propos du verset : "En effet, toutes les actions [aussi insignifiantes soient-elles], Dieu les appellera devant son tribunal, même celles qui sont entièrement cachées, qu'elles soient bonnes ou mauvaises." Kohélet, chapitre 12, verset 14.

1. Tuer un insecte ou 2. Projeter de la salive en présence de son prochain.

Il s'agit, bien entendu, de conduites à éviter qui serviront d'exemples pour d'autres agissements, comme ceux cités dans votre question.

Même s'il s'agit, apparemment, de choses anodines, il faut prendre en considération la réaction de notre entourage car chacun ne réagit pas d'une manière semblable !

Ci-dessous, quelques exemples concernant votre question :

A l'époque, il n'y avait pas toujours une assiette face à chacun [comme aujourd'hui]. Il y avait un grand plat central et chacun "piquait" de ce plat tout au long du repas. La Halakha nous dit : s'il y a deux personnes autour de la table et que l'une d'entre elles a cessé de se servir, l'autre doit faire de même [afin de ne pas gêner son voisin qui s'inquièterait du "sort" de son repas risquant de disparaître]. Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 170, Halakha 2.

On ne tient pas en main un grand morceau de pain duquel on va mordre. S'il s'agit d'un sandwich ou d'une Pita, on peut adopter un attitude permissive étant donné qu'il s'agit d'une chose devenue habituelle. Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 170, Halakha 7, Or Létsion, volume 2, chapitre 46, réponse 7.

On ne boit pas un verre de vin d'un seul trait sauf s'il s'agit d'un verre consommé en l'honneur d'une Mitsva. Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 170, Halakha 8.

On ne pose pas sur la table une tranche de pain que l'on a mordue [si les traces sont encore visibles]. Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 170, Halakha 10 et 15.

La bonne éducation veut que l'on se "force" à consommer ce qui nous est proposé lorsque l'on est invité. Talmud Pessa'him 86b, Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 170, Halakha 5.

Pour d'autres exemples concernant le Dérekh Erets, voir ici :

https://www.torah-box.com/question/derekh-erets-c-est-quoi_66237.html

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN