Faire des Mitsvot pour un parent défunt

Rédigé le Samedi 25 Septembre 2021
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Après la mort de son père ou de sa mère, un enfant a-t-il la possibilité de continuer de contribuer à l'élévation de l'âme du parent défunt par les Mitsvot qu'il accomplit tout au long de sa vie ?

Les Mitsvot de l'enfant peuvent-elles être "prises en compte" dans ce but par Hakadoch Baroukh Hou ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28220 réponses

Bonjour,

Bien qu'après le décès, il n'est plus possible d'accumuler des mérites [Talmud Chabbath 30a] mais si le défunt a laissé des enfants accomplissant les Mitsvot et surtout, étudiant la Torah, c'est un facteur très important, ayant une influence déterminante et bienfaisante pour lui. Talmud Sanhédrin 104a.

D'ailleurs, c'est le but pour lequel, les enfants récitent le Kaddich suite au décès des parents : car c'est un mérite pour eux d'avoir mis au monde un enfant espérant que la gloire divine soit reconnue par tous. Divré Sofrim - Kitsour, édition 5772, chapitre 55, Halakha 2.

Chaque Mitsva accomplie par l'enfant apporte des mérites supplémentaires aux parents n'étant plus de ce monde mais chaque mot de Torah prononcé lors d'une étude est infiniment plus grand et surtout s'il s'agit d'enseignements diffusés à grande échelle. Divré Sofrim - Kitsour, édition 5772, page 654.

C'est pourquoi, après le décès de l'un des parents, les enfants doivent redoubler d'efforts afin d'accomplir le plus de Mitsvot et d'étudier le plus possible pour apporter des mérites à ceux qui les ont amené au monde et à ceux envers qui nous sommes tellement redevables.

Ceci est valable même si le défunt a quitté ce monde, il y a plusieurs années.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Divré Sofrim.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN