Faire un henné en étant endeuillé

Rédigé le Lundi 20 Juillet 2020
La question de Rachel B.

Bonjour Rav,

Ma fille fréquente sérieusement un garçon, et les deux parlent de mariage, Bé'ézrat Hachem.

Son fiancé a hélas perdu sa maman (du virus) un peu avant Pessa'h dernier.

D'après ce qu'un Rav m'a dit, une personne en deuil de son père ou de sa mère peut se marier, en particulier après les Chlochim (30 jours de deuil), avec orchestre et musique.

Toutefois, une autre question importante aux yeux de ma fille est la suivante : est-il autorisé, quelques jours avant la 'Houppa et la "grande soirée, de faire la soirée traditionnelle du Henné avec orchestre et musique ?

Si la réponse est oui, tant mieux, mais si la réponse est non, est-ce que, même après les 11 mois, mais avant les 12 mois, ce n'est pas possible non plus ?

Merci pour votre réponse Rav.

Béhatsla'ha et Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28263 réponses

Bonjour,

1. Vous écrivez : "Ma fille fréquente, sérieusement, un garçon, et les deux parlent de mariage, Bé'ézrat Hachem."

Remarque : Si les deux parlent de mariage, c'est qu'Hachem est d'accord et qu'Il sourit lorsqu'Il les entend promettre qu'ils se conformeront aux exigences de la Halakha.

2. Vous écrivez : "Son fiancé a hélas perdu sa maman (du virus) un peu avant Pessa'h dernier. D'après ce qu'un Rav m'a dit, une personne en deuil de son père ou de sa mère peut se marier, en particulier après les Chlochim (30 jours de deuil), avec orchestre et musique."

Remarque : cela est vrai. Voir Yabi'a Omer, volume 5, Yoré Déa, réponse 31, Yalkout Yossef Avélout, page 561, Halakha 6, page 580, Halakha 15, page 581, Halakha 16.

3. Votre question : "Toutefois, une autre question importante aux yeux de ma fille est la suivante : est-il autorisé, quelques jours avant la 'Houppa et la "grande soirée, de faire la soirée traditionnelle du Henné avec orchestre et musique ? Si la réponse est oui, tant mieux, mais si la réponse est non, est-ce que, même après les 11 mois, mais avant les 12 mois, ce n'est pas possible non plus ?"

Réponse : cela est interdit, même après les onze mois, et, ce, jusqu’à la fin des douze mois, étant donné que le "Henné" n'est pas une fête ayant un statut semblable à celui du mariage [après tout, il ne s'agit pas d'une fête ayant un caractère de Mitsva, même si la coutume veut qu'elle soit célébrée].

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Yabi'a Omèr, Yalkout Yossef.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN