Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:44 : Mise des Téfilines
06:04 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:30 : Coucher du soleil
22:27 : Tombée de la nuit

Paracha Béhar
Vendredi 20 Mai 2022 à 21:14
Sortie du Chabbath à 22:34

Hiloulot du jour
Rabbi Chimon Bar Yo'haï
Rav Moché Isserles (Réma)
Afficher le calendrier

Fausse-couche... Pourquoi ?

Rédigé le Dimanche 16 Février 2014
La question de Joelle M.

Bonjour Rav,

Ma fille de 27 ans qui est mariée depuis un an et demi a fait sa deuxième fausse-couche hier soir. Elle est Chomérèt Mitsvot (Chabbath, Cacheroute, pureté familiale...), son mari a été son premier homme, et les deux ont une grande Emouna (foi) en Hachem.

Comment comprendre ces événements et que doivent-ils faire ?

Bien qu'acceptant tout cela, elle est extrêmement triste, et se pose toutes sortes de questions, cherchant ce qu'elle a pu faire de mal pour pouvoir réparer.

Comment savoir pourquoi Hachem nous teste afin de se corriger ?

Y a-t-il quelque chose de spécifique relié à ce test, surtout quand il se répète ?

Merci et Kol Touv.

La réponse de Rav Rahamim ANKRI
Rav Rahamim ANKRI
480 réponses

Chalom,

Je comprends la difficulté et la souffrance de votre situation, et je compatis. Que D.ieu vous aide et vous donne la force de surmonter cette épreuve.

En ce qui concerne la compréhension de ces événements, comme vous devez le savoir, "Secrets sont les chemins de D.ieu". Cependant, le Ari zal nous dévoile certains de ces secrets dans son livre "Cha'ar Haguilgoulim", où il écrit qu'en général, ce sont des âmes élevées qui viennent être réparées pour atteindre des niveaux supérieurs. D.ieu fait donc descendre ces âmes dans des couples de justes qui ont beaucoup de mérites. De plus, il nous dit qu'à la résurrection des morts, ces âmes reviendront et seront considérés comme enfants à part entière de ce couple.

Il est vrai que c'est une dure épreuve, mais sachez que D.ieu ne donne d'épreuve qu'à ceux qu'Il estime et qui peuvent la surmonter. La Guémara dans le traité de Brakhot nous dit que lorsque l'on rencontre une épreuve, on doit se remettre en question et chercher vis-à-vis de D.ieu ou d'autrui quelle peut en être la raison, mais personne d'autre que la personne touchée ne peut la connaître. Elle peut être extérieure à eux, comme par exemple le mauvais œil, la jalousie, vexer ou avoir fait honte à une personne, etc.

Voici quelques conseils pratiques qui pourront les aider dans un futur proche si D.ieu veut.

Au niveau de la Torah :

1) Se procurer un foulard ou la ceinture d'un Séfer Torah (qu'on remplacera par un nouveau) que la femme mettra autour de sa taille durant toute la grossesse. Après l'accouchement, on devra rendre le foulard ou la ceinture au Séfer Torah (Pisské Techouvot chap. 21, 3 et 154, 9 au nom du Rav Klouguer, Chout Avné Tsédèk et d'autres).

2) Que la femme garde toujours sur elle un aimant (Séfer Hamidot 'Erèkh Mapélète).

3) Placer la tête du lit au nord, et avoir les pieds vers le sud (Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haim 240, 17).

4) S'efforcer de faire chaque semaine la Mitsva d'Hafrachat 'Hala.

Au niveau de la médecine :

1) Boire 2.5 litres d'eau par jour.

2) Éviter tout effort physique.

Que D.ieu vous donne les forces de surmonter ces épreuves, et que vous puissiez nous annoncer de bonnes nouvelles très bientôt, Amen !

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Rahamim ANKRI