Logo Torah-Box

Guerre en Israël : quels Téhilim lire ?

Rédigé le Dimanche 8 Octobre 2023
La question de Anonyme

Chalom Ouvrakha,

Quels sont les Psaumes qu'il est conseillé de dire ces jours-ci, en période de guerre ?

Merci pour votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38667 réponses

Bonjour,

Dès réception de cette réponse, lisez depuis le Téhilim 91 jusqu'à Téhilim 150.

Ensuite, tous les jours, dix Téhilim après avoir récité les Psaumes 20, 86, 91, 121, 130, 142, 147 et 149.

Durant ces jours, on réservera un temps pour réfléchir comment faire disparaître la différence entre ce que l'on est et ce que l'on doit être.

Pour la traduction des Téhilim, cliquez sur ce lien :

https://www.torah-box.com/torah-pdf/ketouvim/psaumes/

Je me permets de retranscrire ce que j'ai lu dans une très belle réponse de Rav Binyamin Wattenberg :

"Vous supposez avec justesse que la lecture des Tehilim pourrait être secondaire au travail des Midot, je crois que c’est un poil plus subtil que cela : En théorie, la lecture des Tehilim EST un travail des Midot et Déot et Hashkafot.

Lire des Tehilim est supposé apporter un Tikoun au niveau des Midot et des Déot du lecteur.

Celui qui lit des Tehilim doit se retrouver changé après sa lecture, doit avoir renforcé son Bita’hon en D.ieu, ou relativisé sa détresse et la gravité de sa situation.

Si les juifs lisaient des Tehilim en situation de souffrance (où ils ne pouvaient pas agir autrement), c’était en vue d’y trouver réconfort par acquisition (ou renforcement) de Déot et Hashkafot justes.

De nos jours, de plus en plus de gens s’imaginent que la lecture des Tehilim se limiterait à une Segoula, une incantation magique qui aurait le pouvoir de conjurer le mal et d’effrayer les démons.

C’est pourquoi ils ne se trouvent pas ridicules à lire des Tehilim tous les jours sans jamais avoir tenté d’en comprendre le sens, ni d’en lire une traduction.

Ils lisent (ou marmonnent) des mots sans savoir ce qu’ils veulent dire et ne trouvent pas d’intérêt -à part peut-être par pure curiosité- à comprendre ce qu’ils récitent.

C’est un des innombrables dégâts collatéraux causés par les irresponsables « kabbalistes » orgueilleux qui ont diffusé la « kabbale » sur la place du marché en encourageant les Amei Haarets à s’y initier.

Le résultat est que le judaïsme a dérapé sur plusieurs fronts, dont celui-ci."

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Bar-Mitsva

Bar-Mitsva

Lois et coutumes de cette étape essentielle de la vie du jeune garçon, qui inaugure officiellement son entrée dans le service divin.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN