Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:20 : Mise des Téfilines
05:51 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:57 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03

Hiloulot du jour
Rav Chlomo Kluger
Yossef Hatsadik
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Jeudi 30 Juin 2022

'Houmra, c'est quoi ?

Rédigé le Jeudi 8 Juillet 2021
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Le Rambam, me semble-t-il, dit que le juste milieu est le chemin en or. Pourquoi, donc, faut-il être Ma’hmir et aller à l’extrême ? Ne suffirait-il plus d'être un bon juif qui accomplit les Mitsvot ?

Il y a des centaines d’années, nos pères n’allaient pas si loin dans l’accomplissement des Mitsvot.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
31021 réponses

Bonjour,

1. Vous écrivez :« Le Rambam, me semble-t-il, dit que le juste milieu est le ‘Chevil Hazahav’ - le chemin en or. »

Remarque : Le sens qu'il faut donner à cet enseignement n'est pas celui auquel vous faites allusion. Voir paragraphes suivants.

2. Vous écrivez : « Pourquoi, donc, faut-il être Ma’hmir et aller à l’extrême ?»

Réponse : Adam Harichone, le jour de sa création, alors qu'Hachem lui interdit de CONSOMMER les fruits de l'arbre défendu, il dit à sa femme, 'Hava, qu'Hachem lui avait [même] interdit de TOUCHER l'arbre. Adam Harichone était Ma’hmir, il allait plus loin et recherchait plus ! Pourquoi ? Car, vu sa grande sagesse, il avait vraiment conscience de l'importance et de la gravité des ordres divins. Il déployait, donc, tous les efforts pour être certain de ne pas les transgresser.

Etre Ma’hmir c’est donc, « mettre toutes les chances de son côté » et « prendre toutes ses précautions » afin de ne pas manquer sa mission et ne pas enfreindre la parole divine.

Montrer un attachement fervent à sa religion et à ses pratiques n'a rien de négatif, bien au contraire.

3. Vous écrivez : « Ne suffirait-il plus d'être un juif qui accomplit les Mitsvot ?»

Première réponse : oui, cela est suffisant. Encore faudrait-il connaître précisément nos devoirs, ce qui n’est pas toujours évident depuis la destruction du Beth Hamikdach. Talmud Chabbath 139a. Il y a de nombreuses divergences d’opinion et de nombreux détails font l’objet de discussion. Donc, parfois, il faut pousser un peu loin, soit du fait que c’est ainsi qu’il faudrait agir, soit du fait que c’est la seule manière d’obtenir un certain minimum.

Rabbi Yossef Karo a, certes, rédigé le Choul'han ‘Aroukh dans lequel tout a été tranché, mais depuis son époque [1488-1575], de nombreuses questions ont vu le jour qu’il fallait et qu’il faut résoudre.

4. Vous écrivez : « Il y a des centaines d’années, nos pères n’allaient pas si loin dans l’accomplissement des Mitsvot. »

Réponse : Moché Rabbénou, en 2448, faisait partie de ceux qui ont choisi la ‘Houmra. Voir ici :

https://www.torah-box.com/question/quels-actes-moche-a-fait-de-sa-propre-initiative_31239.html

L’un des prénoms de Moché Rabbénou est Avigdor. Ce prénom signifie qu’il était le père [Avi] de tous ceux qui étaient Ma’hmir [Guador / Guéder].

La ‘Houmra a toujours existé. Elle a, aujourd'hui, une connotation péjorative car une idée négative a germé au sein de milieux non avertis et dont le désir est de faire croire qu'il s'agit d'ultra extrémisme. Mais il n’en est absolument rien. Vous êtes sensé, brillant et intelligent, il n’est pas nécessaire de commenter davantage.

Nos Sages ont interdit la consommation de viande de volaille avec du lait alors que selon la Torah, cela est absolument permis.

N’est-ce pas, dans une certaine mesure, une ‘Houmra ?

Pourquoi nos Sages ont-ils choisi d’agir de la sorte ?

Tout simplement, du fait que les gens risqueraient de consommer de la viande rouge avec du lait, vu la grande ressemblance avec la viande volaille.

Lisez les chapitres 13-15 ainsi que les chapitres 18-21 du Messilat Yésharim [Rabbi Moché 'Haïm Luzzato], vous verrez les merveilles de la vraie définition de la ‘Houmra.

Pour quelques exemples des bienfaits de la ‘Houmra, cliquez sur les liens suivant et lisez attentivement :

https://www.torah-box.com/question/se-couvrir-la-tete-pour-une-divorcee-pourquoi_8886.html

https://www.torah-box.com/question/pourquoi-ajouter-sur-la-tossefet-chabbath_5757.html

https://www.torah-box.com/question/un-micro-onde-pour-le-lait-et-la-viande_4123.html

https://www.torah-box.com/question/j-ai-regarde-des-photos-impudiques_4867.html

Vous demandez à votre fils de vous apporter un verre d'eau.

Cela ne vous ferait pas un immense plaisir s'il vous présentait un verre d'eau placé sur un joli plateau, accompagné d'une belle bouteille [remplie d'eau]. Le tout est présenté avec une belle serviette et quelques gâteaux, et, bien entendu, il porte ses habits du Chabbath pour se présenter à vous.

Que penseriez-vous d'un tel fils ?

Eh bien, ceux qui sont Ma’hmir essaient, tout simplement, de lui ressembler. Ils ne se suffisent pas du minimum et ne sont pas les partisans du moindre effort. Ils essaient par tous les moyens d'être certains qu'ils feront plaisir au Créateur du monde, le Tout-puissant, Qui est à l'origine de notre vie et de tout ce dont nous disposons.

Comme nous l'avons souligné précédemment, montrer un attachement fervent à sa religion et à ses pratiques n'a rien de négatif, bien au contraire.

Les exemples sont encore très nombreux. Voir, par exemple, Pessa'him, chapitre 7, Michna 1 et Tiféret Israël, passage 1.

Tout n’a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Tiférèt Israël.
Questions au Rav Dayan (tome 5)

Questions au Rav Dayan (tome 5)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 5 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 313 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN