Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:56 : Mise des Téfilines
07:57 : Lever du soleil
13:39 : Heure de milieu du jour
19:19 : Coucher du soleil
20:03 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

Interdit d'écouter des chansons contenant des versets de Torah ?!

Rédigé le Dimanche 6 Septembre 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J’ai appris qu’il était interdit d’écouter ou de chanter des chansons contenant des paroles du Tanakh, pourtant, on en trouve plusieurs sur Torah-Box music.

Pouvez-vous m’éclairer ?

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6950 réponses

Chalom Ouvrakha,

Effectivement, nous constatons de la Guémara Sota 35a qu'il a été reproché à David d'avoir qualifié la Torah comme une chanson.

Néanmoins, la Guémara [Méguila 32a] nous demande d’étudier en chantant [voir aussi la Guémara Erouvin 18b et responsa Kol Hator 2-28].

La réponse est qu'il est interdit de "nommer" la Torah "chant", mais nous pouvons la chanter pour apprendre et se rappeler [voir Maharcha Erouvin 18 et 'Homat Anha Téhilim 38 et Iyov 35, ainsi que Divré Yatsiv dans les Likoutim et Achmatot 22].

C'est en tout cas un premier point important, chanter une parole de Torah [Michna, Guémara, etc.] pour s'en rappeler est permis.

Par contre, en ce qui concerne des versets de la Torah ou du Nakh, comme vous le soulevez, cela est plus difficile à permettre, puisque la Guémara Sanhédrin 101a nous explique qu'il y a une forme de mépris lorsque l'on chante des versets de Torah.

C'est une Halakha explicite rapportée dans le Maguen Avraham 560,10 et le Michna Beroura Sé'if Katan 14.

C'est ainsi qu'ont tranché plusieurs Rabbanim [Rav Bentsion Abba-Chaoul dans le Or Létsion tome 2-35, Iguerot Moché Yoré Dé'a tome 2-142, et le Rav Klein dans le Michné Halakhot tome 7-42].

En revanche, on retrouve plusieurs Rabbanim qui nous donnent des dérogations à ce sujet, et, ce, pour plusieurs raisons :

- Toute l'interdiction n'est en vigueur que lorsque cela est réalisé avec mépris, mais si nous chantons pour remercier sincèrement Hachem, cela est permis [Chémèn Hamich'ha rapporté dans le Sdé 'Hémèd Ma'arékhèt Zayin note 12, Cha'aré Né'hama au nom du Rav Wozner],

- Si la chanson nous apporte la crainte ou l'amour d'Hachem, cela est permis [Or'hot Rabbénou tome 3, page 134, Cha'aré Né'hama page 129, 'Hout Chani Chabbath tome 2, page 334],

- En ce qui concerne l’écoute d'un enregistrement, il y aura une dérogation supplémentaire pour celui qui écoute [voir Iguerot Moché Yoré Dé'a tome 2-142].

Voilà les dérogations essentielles sur lesquelles Torah-Box se base pour diffuser des chansons de versets.

En espérant avoir réussi à vous répondre.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA