Logo Torah-Box

Ironie = médisance ?

Rédigé le Dimanche 6 Décembre 2020
La question de Batshéva C.

Bonjour,

L'ironie peut-elle être considérée comme du Lachone Hara' (médisance) ?

Merci de votre réponse.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38848 réponses

Bonjour,

En général, par ironie, on entend le fait de décrire les imperfections de l'autre de façon drôle ou le fait de dire le contraire de ce que l'on veut faire comprendre, tout en laissant entendre ce que l'on pense vraiment : cela est strictement interdit.

Se moquer de l'autre ou mettre en évidence ses défauts est une très grave faute, quelle que soit la figure de style ou le procédé d'expression utilisés. Voir 'Hafets 'Haïm, Hilkhot Lachone Hara', Klal 3, Halakha 3.

Cette question a été soulevée par nos maîtres à propos des plaisanteries faites le jour de Pourim, visant à se moquer de son prochain lors des repas de ce jour. Ils condamnent tous une telle manière de faire et affirment qu'il s'agit d'une faute "impardonnable".

Voir Ye'havé Da'at, volume 5, réponse 50, Pélé Yoets, chapitre "Onaa", Halikhot Chlomo - Pourim, chapitre 19, note 77, Az Nidbérou, volume 9, réponse 49, Kinyan Torah Bahalakha, volume 2, réponse 125, passage 2, Mo'adim Ouzmanim, volume 2, chapitre 191.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Limoud au féminin (Tome 3, Vayikra)

Limoud au féminin (Tome 3, Vayikra)

T.3 Vayikra. Unique en son genre, chaque jour de l'année, une étude adaptée au public féminin !

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN