Logo Torah-Box

Je lui ai dit "Mazal Tov", mais elle n'est pas enceinte !

Rédigé le Jeudi 29 Septembre 2016
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Il m'est arrivé cette année de dire "Mazal Tov" à une femme en pensant qu'elle était enceinte alors qu'elle ne l'était pas du tout. Je me suis sentis très mal et j'ai changé de sujet, mais je suis sûr que ça lui a fait de la peine.

Je ne sais pas comment me faire pardonner et comment lui dire Mé'hila, car c'est une personne avec qui je n'ai pas vraiment de contact et je n'ose pas le lui rappeler en l’appelant pour ça, et ça risque peut-être de remuer le couteau dans la plaie.

Je ne sais pas quoi faire à l'approche de Yom Kippour...

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39010 réponses

Bonjour,

Vous avez deux étapes à franchir :

1. Prier du fond du cœur pour qu’elle pardonne à tous ceux qui ont fauté envers elle.

2. La contacter [par téléphone ou autrement] pour lui souhaiter « Chana Tova, etc. », lui demander quelques nouvelles, et, en fin de conversation, lui dire, sans rentrer dans les détails :

« J’espère que tu me pardonnes pour tout ce que j’aurai pu te [vous] faire de mal sans m’en apercevoir. On ne sait jamais, etc. Chana Tova, une bonne année pleine de bonheur, etc. ».

A ce sujet, voir :

Michna Broura, chapitre 606, passage 3,

Az Nidbérou, volume 7, question 66,

Mo'adim Ouzmanim, volume 1, page 109, partie 54,

Pisské Techouvot, chapitre 606, fin du passage 4.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Chana Tova !

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Étincelles 'Hassidiques

Étincelles 'Hassidiques

Enseignements des Rabbis 'hassidiques. Un voyage dans les tréfonds de l’âme humaine pour dévoiler les trésors qu’elle renferme. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN