Aujourd'hui à Paris
07:27 : Mise des Téfilines
08:34 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:29 : Coucher du soleil
18:19 : Tombée de la nuit

Paracha Vaéra
Vendredi 24 Janvier 2020 à 17:16
Sortie du Chabbath à 18:27


Hiloulot du jour
Rabbi Chneur Zalman De Lyadi (Baal Hatanya)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Je pense sans arrêt à la mort de mes parents !

Rédigé le Lundi 29 Avril 2019
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Mes parents commencent à arriver à un âge avancé et je ne sais pas pourquoi, mais je pense quasiment tous les jours à leur mort et cela me rend triste.

Je me dis que c'est la vie et que tout le monde perd ses parents, mais je trouve que parfois, tout va bien, et c'est alors que je relativise et je m'imagine en train de les perdre.

Comment enlever ces mauvaises pensées ?

Merci d'avance Rav.

La réponse de Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
243 réponses

Bonjour,

Je comprends votre tristesse et compati avec vous.

Je voudrais cependant vous donner des éléments qui pourraient vous aider à surmonter ces pensées agaçantes.

Rabbi Na'hman de Breslev amène une parabole pour évincer toutes les tristesses.

Il arrive souvent qu’il y ait des jeunes garçons qui dansent à un mariage et qu'une personne triste reste à l’écart et les regarde. Tout à coup, l'un des jeunes précipite celui qui est triste dans la ronde. Il y a alors quelque chose de magique qui se passe : celui qui est angoissé se chauffe, prend plaisir et s’éveille en lui une joie qui va s’emparer de lui, même après la danse.

De même, dans nos cœurs, nous avons des joies et des angoisses et nous devons prendre ces angoisses et les insérer dans la joie. Peu à peu, la tristesse et l’inquiétude se transforment en propulseur et créateur de bonnes énergies.

Préalablement, il est bon de bien définir et ressentir les moments et les émotions de joie, grâce à la Hitbodédout (isolement). Ainsi, vous allez, avec l’aide de D.ieu, transformer votre tristesse en prière. Dès que vous sentez la crainte monter, transformez-la en prière. Priez pour qu’ils vivent plus longtemps et en bonne santé, et, ainsi, votre inquiétude deviendra positive.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Rabbi Na'hman De Breslev.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
Projet dédié par un généreux donateur