Aujourd'hui à Paris
06:42 : Mise des Téfilines
07:43 : Lever du soleil
13:04 : Heure de milieu du jour
18:25 : Coucher du soleil
19:10 : Tombée de la nuit

Paracha Terouma
Vendredi 28 Février 2020 à 18:13
Sortie du Chabbath à 19:21


Hiloulot du jour
Rav Nathan Tsvi Finkel (Saba De Slabodka)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Je suis associé à un Mé'halel Chabbath

Rédigé le Mercredi 21 Août 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Je suis propriétaire d'une société à hauteur de 50%.

Nous sommes deux associés. Je suis Chomèr Chabbath, mais mon associé ne l'est pas.

Aussi, nous employons un freelancer qui travaille pour cette société.

J'ai deux questions :

1. Est-ce que le fait que mon associé travaille durant le Chabbath est un problème que je dois considérer par rapport à moi-même ?

2. Est-ce que le fait que le freelancer travaille durant le Chabbath est un problème ? Si oui, est-ce que je dois explicitement lui demander de ne pas travailler le Chabbath ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
18471 réponses

Bonjour,

1. Réponse à votre première question : A. Si la société ne peut pas survivre ou fonctionner sans votre présence dans la société, cela est interdit, car vous serez à l’origine des transgressions de l’associé [sans vous, la société n’existerait pas et il ne transgresserait pas le Chabbath]. Voir Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 1, réponse 91. Si ce n’est pas le cas : B. Si vous n’avez aucune part dans les bénéfices du Chabbath, cela n’est pas interdit, tant que vous ne trouvez pas une autre activité professionnelle. Mais cela est très vivement déconseillé. Voir Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 4, fin de la réponse 54.

En cas de vrai besoin, vous devrez faire part de ce souhait dans un contrat signé par vos soins et authentifié par un avocat ou un notaire.

En contre partie, vous pourrez choisir les bénéfices d’un autre jour de la semaine.

Voir Pisské Techouvot [nouvelle édition 5771], chapitre 245, passage 3 et Bina Vada’at, chapitre 8, Halakha 49, Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 4, fin de la réponse 54.

2. Réponse à votre seconde question : Si le freelancer est un non-juif : s'il ne travaille pas dans vos locaux et que l’on ne remarque pas qu’il s’agit de votre employé ou de votre « marchandise », il suffit de lui donner les tâches à remplir de telle sorte qu’il ne les réalise pas durant Chabbath [ne pas lui dire de les réaliser durant Chabbath et ne pas lui donner ces tâches d’une telle sorte qu’il sera CERTAIN ou OBLIGÉ de les réaliser durant Chabbath]. Ensuite, il fera ce que bon lui semble [même durant Chabbath].

Si le freelancer est un juif qui ne respecte pas le Chabbath : Rav Moché Feïnsteïn nous propose une solution lorsqu’il n’est pas possible de faire autrement : il faut dire au freelancer de travailler durant les 6 jours de la semaine et de ne pas travailler durant Chabbath. Le freelancer doit promettre de ne pas travailler durant Chabbath et promettre d’accomplir ses promesses.

Voir Iguerot Moché, Ora’h ‘Haïm, volume 2, réponse 62.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur