Hanouka (1er jour) : allumage ce soir à partir de 17:42 (Paris)

Jouer à "Taki" pendant Chabbath

Rédigé le Jeudi 14 Octobre 2021
La question de Kevin L.

Chalom Rav,

Est-ce permis de jouer au jeu de cartes "Taki" pendant Chabbath ?

Merci.

La réponse de Rav Réouven ATTIAS
Rav Réouven ATTIAS
30 réponses

Chalom,

Votre question pose deux problématiques : 1. Les cartes sont-elles Mouktsé, 2. Est-ce que jouer au Taki s'appelle trier ?

1. Les décisionnaires de notre génération sont en discussion quant au statut des ballons, des jeux et des jouets pendant Chabbath :

Selon le Rav Ovadia Yossef, le Kaf Ha'haïm et le Rav Moché Lévy, tous jeux et jouets sont Mouksé Mé'hamate Goufo, c’est-à-dire qu'ils sont Mouktsé par leur nature, et il sera donc interdit de les déplacer, et a fortiori d'y jouer. Cependant, il sera permis aux enfants de jouer aux jeux et au ballon, exclusivement sur une zone pavée ou sur une table (Choul'han Aroukh 308,45, 'Hazone Ovadia volume 3, page 99, Kaf Ha'haïm alinéa 256-257, Ménou'hat Ahava volume 1, page 291).

Cependant, l'opinion de Rav Bentsion Abba-Chaoul et des décisionnaires Ashkénazes est de permettre de jouer à tous les jeux. En effet, aujourd'hui, les jouets sont fabriqués en usine, et ils sont sonc considérés comme des ustensiles et ne sont pas Mouktsé (Or Létsion volume 2, chapitre 26, question 8, Rama chapitre 308, Halakha 45, Rav Elyashiv, Halikhot Chabbath du Rav Ofir Malka volume 1, pages 149-154). 

2. Jouer aux cartes n'est pas considéré comme un tri. En effet, de la même manière qu'il est permis d'éplucher un fruit pendant Chabbath, car c’est la manière de manger (cela n'est pas considéré comme trier le mauvais du bon), ainsi pour tous les jeux où les règles et la forme du jeu sont d'enlever une partie spécifique des cartes, qui est la seule façon de jouer, cela n'est pas considéré comme trier le mauvais du bon (Choul'han Aroukh, Rama 321,19, Halikhot Chabbath volume 2, page 473).

De plus, déposer les cartes du paquet tenu en main peut être considéré comme enlever le bon du mauvais. En effet, chaque carte déposée rapproche de la victoire.

Toutefois, l'ensemble des décisionnaires sont d'accord sur le fait que ce n'est pas "chabbatique", comme il est enseigné dans le Talmud Yérouchalmi (Chabbath chapitre 15, Halakha 30) que les Chabbathot et Yamim Tovim n'ont été donnés au peuple d'Israël que pour étudier la Thorah ; comment pouvons-nous alors nous détacher de l'étude de la Torah pour de telles vanités, et, ainsi, perdre le salaire de l'étude de la Torah, qui est décuplé le Chabbath (Kaf Ha'haïm alinéa 259) ?

"Le sage entendra et prendra leçon."

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Réouven ATTIAS