c Question au Rav : L'histoire de Massada est-elle mentionné dans la Torah orale ?

L'histoire de Massada est-elle mentionné dans la Torah orale ?

Rédigé le Dimanche 7 Mars 2021
La question de David P.

Bonjour,

Est-ce que ce qui s’est passé à Massada est mentionné dans la Michna ou la Guémara (sauf erreur, il me semble que cela a eu lieu à l’époque des Tanaïm) ?

Sinon, pourquoi ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
51 réponses

Chalom,

La chute de Massada est rapportée par l'historien juif contemporain de la destruction du second Temple, Flavius Josèphe [La Guerre des Juifs, livre VII]. Il n'en est pas fait mention dans le Talmud, ni dans le Midrash.

Le Rav Weinberg explique bien que le Talmud n'a pas vocation à être un livre d'histoire. Si des éléments historiques y sont parfois rapportés, c'est car ils peuvent nous apprendre quelque chose, soit sur le plan de la Halakha, soit sur le plan de la pensée juive [Liprakim, pp.71-73].

Aussi n'y a-t-il rien d'étonnant à ce que cet épisode ne soit pas rapporté. En effet, selon Flavius Josèphe, quelque temps après la destruction du Temple de Jérusalem, certains juifs ont continué la révolte contre Rome et se sont réfugiés dans la forteresse de Massada. Voyant qu'ils étaient sur le point de perdre la bataille, ils se sont mutuellement tués afin de ne pas tomber entre les mains des Romains [nos maîtres se sont par ailleurs interrogés sur la légalité d'une telle attitude, notamment en ce qui concerne la mort du roi Chaoul (Cf. Chmouel I 31, 4 avec le Malbim ; Béréchit Rabba 34, 13 ; 'Hida, 'Haïm Chaal 1, 46 ; Rav Zilberstein, 'Hachouké 'Hemed  sur Kétoubot 104a, etc.)]. Or, à cette époque, nos Sages avaient déjà choisi de se rendre aux romains, afin de mettre en place le centre rabbinique de Yavné dans lequel ils prirent toutes les décisions fondamentales pour que la Torah puisse continuer à être suivie, même en l'absence du Temple de Jérusalem [cf. Guitin 56b et Roch Hachana 29b-31b].

Par conséquent, le regard des Sages de cette époque était complètement tourné vers Yavné, où les évènements qui s'y déroulaient avaient une portée considérable pour la postérité du peuple juif. Il se peut donc qu'ils n'aient pas jugé nécessaire de rapporter l'histoire de Massada, dont la portée était moindre, malgré la tragédie spectaculaire qui s'y est tenue. Il se peut également qu'ils n'en aient pas eu écho, car l'ouvrage de Flavius Josèphe était diffusé principalement dans le monde gréco-romain.

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN