Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:34 : Lever du soleil
12:44 : Heure de milieu du jour
16:53 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 13 Décembre 2019 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:49


Hiloulot du jour
Rav David Abi'hssira (Atérèt Rochénou)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Les incirconcis n'ont pas de repos Chabbath ?!

Rédigé le Lundi 22 Janvier 2018
La question de David P.

Bonsoir,

Dans la 'Amida de Chabbath, pourquoi dit-on précisément que les incirconcis n’auront pas de "repos" à Chabbath ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
17445 réponses

Bonjour,

Le passage en question fait allusion aux peuples n'ayant pas la Mitsva de la circoncision.

A trois reprises, il y est mentionné que les non-juifs n’ont pas mérité le Chabbath. Certains de nos maîtres disent qu’il s’agit de trois sortes de Chabbath différentes : 1. Le septième jour de la semaine, 2. Le Chabbath durant lequel le peuple juif a reçu la Torah, 3. Le grand Chabbath que ceux qui accomplissent les Mitsvot connaîtront après la délivrance finale.

Il est interdit aux non-juifs de s'empêcher de travailler pour respecter le Chabbath. Voir Talmud Sanhédrin 58b et Midrach Rabba, chapitre 1, paragraphe 18 sur Dévarim.

Durant Chabbath, ils doivent obligatoirement faire au moins un travail interdit [allumer la lumière ou tout autre appareil électrique, par exemple].

Les raisons apportées par nos maîtres, expliquant cette interdiction, sont d'une certaine profondeur inaccessible [du moins, pour l'auteur de ces lignes].

Voir :

Rabbi Ya'acov 'Harlap dans Chma'tine, volumes 129-130, pages 51-71 et plus particulièrement, pages 62-64.

Rav Chlomo Zalman Auerbach dans Yéchouroun 1, année 5757, pages 327-332.

Rabbi Azriel Heldsheïmer dans ses responsa, volume 1, Yoré Déa, question 130.

Rabbi Chmouel Bournsteïn dans Chem Michmouel, Parachat Noa'h, année 5675.

Rabbi Moché Alchikh sur Béréchit, chapitre 17.

Je vais, tout de même, vous apporter quelques éléments de réponse, qui, je pense, étancheront votre soif.

Le Chabbath est un moment d'une importance majeure. C'est le jour durant lequel le Créateur s'isole d'une manière très particulière avec Son peuple [en ne faisant pas de travaux interdits durant ce jour, et en restant le plus passif possible, nous avouons notre faiblesse ainsi que notre totale dépendance. Nous attestons, également, que le Créateur est le Tout-Puissant Qui a créé le monde ex-nihilo, et qu'Il est à l'origine de tout. En retour, nous bénéficions de Sa bonté, de Sa bienveillance, et de Ses bénédictions].

C'est alors qu'une union étroite et sacrée s'établit, et quiconque ose intervenir en dérangeant ces moments heureux et propices se rend passible de mort pour avoir manqué de respect au Roi des rois.

Sous un autre angle :

Nos Sages disent : "Hachem s'est adressé à Moché Rabbénou [Moïse] en lui disant : J'ai dans Mon trésor un cadeau précieux, son nom est Chabbath. Je désire le donner au peuple d'Israël. Va le leur annoncer". Voir Talmud Chabbath 10b et Talmud Betsa 16a.

Toute personne étrangère qui respecte le Chabbath se rend passible de mort, car elle enfreint l'interdiction de voler [le cadeau réservé au peuple juif]. Tel est le châtiment pour un non-juif transgressant l'une des sept lois Noa'hides. Voir Rambam dans Hilkhot Mélakhim, chapitre 9, Halakha 9.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur