Aujourd'hui à Paris
04:39 : Mise des Téfilines
06:04 : Lever du soleil
13:57 : Heure de milieu du jour
21:49 : Coucher du soleil
22:47 : Tombée de la nuit

Paracha Matot - Massé
Vendredi 17 Juillet 2020 à 21:29
Sortie du Chabbath à 22:47
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Les témoins de mariage ne respectent plus Chabbath !

Rédigé le Dimanche 25 Août 2019
La question de Dov B.

Kvod Harav,

Les témoins d'un mariage doivent remplir certains critères, comme le fait de respecter Chabbath.

Mais qu'en est-il si ces personnes, plusieurs années plus tard, changent et ne respectent plus le Chabbath ? Que vaut leur témoignage ? On tient compte uniquement du moment où ça s'est passé ?

Inversement, un mariage dont les témoins étaient Mé'halel Chabbath et que ceux-ci ont fait Téchouva.

Merci par avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21113 réponses

Bonjour,

La validité du mariage dépend du statut des témoins au moment du mariage. Ce qui se passe par la suite, n'influe en rien.

Ceci répond à vos deux questions.

Vous savez, donc, ce qui vous reste à faire.

A ce sujet, voir Choul'han 'Aroukh - 'Hochen Michpat, chapitre 34, Halakha 2, 17 et 24, Choul'han 'Aroukh Harav, Diné 'Edout, fin de la Halakha 7, Bina Vada'at, chapitre 24, Halakha 1 et pages 13-25, Rambam, Hilkhot ‘Édout, chapitre 10, Halakha 5, Choul'han ‘Aroukh - Even Haézer, chapitre 42, Halakha 5, Choul'han ‘Aroukh - ’Hochen Michpat, chapitre 34, Halakha 1-35.

Nos maîtres traitent des mariages de personnes faisant Techouva plusieurs années après leur mariage et ayant célébré leur 'Houppa avec des témoins non cachères, mentionnés dans les références précitées. Il faut contacter un Rav compétent car d'après certains décisionnaires, il faut réécrire une autre Ketouba et procéder, de nouveau, au Kiddouchine.

Voir Bina Vada'at, chapitre 23, Halakha 14 et note 39.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN