Hanouka (1er jour) : allumage ce soir à partir de 17:42 (Paris)

Lois à respecter dans le mois de deuil de mon frère

Rédigé le Vendredi 8 Septembre 2017
La question de Esther U.

Bonjour Rav,

Mon frère est décédé le 26 Av, et je voudrais savoir les lois.

Pour les femmes, doit-on attendre un mois pour se couper les ongles ?

Quoi faire ?

Merci de nous éclairer.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28206 réponses

Bonjour,

Ci-dessous quelques détails à propos des trente jours :

1. Durant les trente jours suivant l'enterrement, il est interdit de couper ses ongles. Cependant, il est permis de couper ses ongles avec les dents ou avec ses doigts. Il est également permis de faire une petite entaille avec un ciseau ou un coupe-ongle et de détacher la majeure partie de l'ongle restant avec ses mains. Voir Choul'han 'Aroukh Yoré Déa, chapitre 390, Halakha 7 et Pné Baroukh, chapitre 19, Halakha 5.

Pour une femme en cas d'immersion au Mikvé, cela est permis sous certaines formes. Contacter un Rav. Voir Pné Baroukh, chapitre 19, Halakha 6.

2. Il est interdit de se couper les cheveux et de se raser. Pour les femmes Séfarades : une femme mariée peut se couper les cheveux après le deuil des sept jours.

3. Il est permis de se coiffer.

4. Pour les Séfarades : après le deuil des 7 jours, il est permis de se laver comme à l’accoutumée. Pour les Ashkénazes : il est habituel de se laver uniquement le visage, les pieds et les mains avec de l’eau froide. La veille de Chabbath, il est permis de laver la tête avec de l’eau chaude. D’après certains décisionnaires, durant les trente jours, il est permis de laver tout le corps à l’eau froide. En cas de vrai besoin, il faut contacter un Rav.

5. Après les sept jours, il est permis à une femme de se laver normalement si elle se sent mal ou si cela est nécessaire pour accomplir la Mitsva d’avoir un rapport.

6. Pour les Séfarades : après le deuil des 7 jours, il est permis de porter des habits fraîchement lavés. Pour les Ashkénazes : cela est interdit. Une autre personne portera l’habit [une demi-heure suffira] et le transmettra, ensuite, à l’endeuillé. Il est permis de changer les sous-vêtements.

7. On n’écoute pas de musique.

8. On fait le plus de Mitsvot possible.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN