Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:29 : Mise des Téfilines
08:36 : Lever du soleil
13:01 : Heure de milieu du jour
17:25 : Coucher du soleil
18:15 : Tombée de la nuit

Paracha Yitro
Vendredi 21 Janvier 2022 à 17:12
Sortie du Chabbath à 18:24

Hiloulot du jour
Rav Chalom Mordékhaï Schwadron (Maharcham)
Afficher le calendrier

Manger des légumes ayant poussés avec du fumier

Rédigé le Mardi 21 Avril 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Y a-t-il un problème à nourrir des légumes en terre avec du fumier de cheval, étant donné que l'on va nous-mêmes nous nourrir de ces légumes ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28868 réponses

Bonjour,

1. Si l'on ne doit pas consommer du fumier de cheval, c'est du fait que devons nous éloigner de tout ce qui est répugnant [Vayikra 11, verset 43] et non pas du fait qu'un verset l'ait, explicitement, interdit à la consommation.

Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 116, Halakha 6, Talmud Chabbath 110a, Talmud Makot 16b, Beth Yossef, fin du commentaire sur Tour Yoré Déa, chapitre 121, Peri 'Hadach, passage 3 sur Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 81, Kovets Techouvot [Rav Yossef Chalom Elyachiv], volume 1, réponse 73, passage 6.

Donc : si le profit que l'on en tire n'est absolument pas dérangeant, pourquoi ne pourrait-on pas l’utiliser en tant que fumier ?

2. Qu'il soit dit, au passage, que la plupart des volailles que nous consommons, ont déjà consommé des centaines de vers et des centaines d'insectes [si ce n'est plus !] avant d'arriver dans nos assiettes.

Voir Pit'hé Techouva, passage 2 sur Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 60, Halakha 1.

3. Une "petite" perle

Un animal cachère ayant été nourri avec de la viande non cachère ou avec tout autre aliment non cachère, reste, absolument, cachère sauf s'il n'a consommé, DURANT TOUTE SA VIE, que des aliments non cachères.

Exemple : un mouton ayant été nourri avec des croquettes fabriquées à base de chair de cheval ou de lapin [supposons que cela existe] est absolument cachère ! Sauf s'il n'a consommé, DURANT TOUTE SA VIE, que des croquettes non cachères.

Ceci est mentionné, explicitement, dans le Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 60, Halakha 1.

Conclusion : Les légumes mentionnés dans votre question ne posent aucun problème car les particules provenant de produits interdits ont subi une telle transformation qu'elles ne sont, absolument, plus reconnaissables !

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN