Aujourd'hui à Paris
07:23 : Mise des Téfilines
08:25 : Lever du soleil
13:35 : Heure de milieu du jour
18:43 : Coucher du soleil
19:29 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Manger 'Halavi après un aliment contenant moins qu'1/60 de viande

Rédigé le Mercredi 6 Janvier 2016
La question de Didier T.

Chalom Rav,

Il me semble étonnant que si on mange une pomme de terre cuite avec de la viande (mais qui n'inclut pas de viande), il faille attendre six heures, alors qu'il n'y ait aucun problème à manger du lait immédiatement après un aliment qui inclut de la viande pour moins qu'un soixantième.

Ai-je bien compris ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22607 réponses

Bonjour,

Consommer des produits laitiers après avoir consommé des aliments Bassari sans aucune particule de viande

Selon la Halakha, il n'est pas nécessaire d'attendre 6 heures, mais il faudrait se laver les mains. Voir Choul'han 'Aroukh-Yoré Déa, chapitre 89, Halakha 3.

Mais comme vous le mentionnez, l'habitude [dans la plupart des communautés] est d'attendre 6 heures.

Consommer des produits laitiers après avoir consommé un aliment dans lequel sont mélangées des particules de viande

Il est permis de consommer des produits laitiers après avoir consommé un aliment dans lequel sont mélangées des particules de viande si le volume de l'aliment est 60 fois supérieur aux particules de viande. Voir Pit'hé Techouva, chapitre 89, passage 7.

D'après certains, cela est permis même si le volume de l'aliment n'est pas 60 fois supérieur aux particules de viande, si le mélange n'a pas le goût de viande. Voir Darké Techouva, chapitre 89, passage 42 et Rav Yossef David Weïngarten dans Hilkhot Bassar Bé'halav, chapitre 3, Halakha 13.

Votre question est la suivante :

Il me semble étonnant que si on mange une pomme de terre cuite avec de la viande (mais qui n'inclut pas de viande), il faille attendre six heures, alors qu'il n'y ait aucun problème à manger du lait immédiatement après un aliment qui inclut de la viande pour moins qu'un soixantième.

La réponse est simple :

Dans le premier cas, le goût Bassari est reconnaissable puisqu'il se répand dans tout l'aliment [c'est pourquoi, l'habitude est d'attendre 6 heures], alors que dans le second cas, les particules de viande sont complètement perdues dans le mélange et le goût n'est absolument pas reconnaissable. Voir Darké Techouva, chapitre 89, passage 42.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN