Logo Torah-Box

Méguila illustrée, Cachère ?

Rédigé le Jeudi 11 Mai 2017
La question de Réouven C.

Kvod Harav,

Pourim passé, j'ai eu l'occasion de lire dans une Méguila très joliment décorée avec un genre de "bande dessinée" illustrant les moments clés de l'histoire de Pourim.

N'ayant pas encore acheté de Méguila et envisageant de le faire prochainement, je me demandais si les décorations de Méguila constituent un Hidour Mitsva (enjolivement de la Mitsva), n'ajoutent rien à la Mitsva, ou peuvent constituer un problème ?

Si on a un budget permettant d'acheter une Méguila richement décorée, est-ce souhaitable de s'en procurer une ?

Merci par avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38667 réponses

Bonjour,

Il est préférable d’acheter une Méguila sans aucune décoration.

1. A priori, les lois concernant la Méguila doivent être identiques à celle du Séfer Torah.

2. L’expérience a bel et bien prouvé que les illustrations, parfois saisissantes et d’une qualité remarquables [et même si ce n’est pas le cas], attirent l’attention de celui qui écoute la Méguila - ne serait-ce que durant quelques secondes - et ce dernier manque l’écoute d’un ou plusieurs mots. Ceci remet en question l’accomplissement de sa Mitsva.

3. Cependant, une Méguila illustrée reste Cachère [mais il faut être prudent durant la lecture].

Voir :

Michnat Hassofer [Rav Yaacov Meïr Stern], chapitre 28, Halakha 8 et note 20,

Pisské Techouvot, chapitre 692, fin du passage 10.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Michnat Hassofer, Pisské Techouvot.
Pirké Avot : les Actions des Pères

Pirké Avot : les Actions des Pères

Livre-référence de 485 pages sur les Maximes des pères", l'ouvrage dédié à la morale et l'éthique juive. Texte en hébreu, traduction en français, commentaires et biographies de chacun des auteurs de ces perles de sagesse."

acheter ce livre télécharger sur iTunes

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN