Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:19 : Mise des Téfilines
05:49 : Lever du soleil
13:54 : Heure de milieu du jour
21:58 : Coucher du soleil
22:59 : Tombée de la nuit

Paracha Kora'h
Vendredi 1er Juillet 2022 à 21:39
Sortie du Chabbath à 23:03
Afficher le calendrier
Vidéo Importante
Torah-Box & vous
Mardi 28 Juin 2022

Mettre des nouveaux habits pendant le 'Omer

Rédigé le Jeudi 24 Avril 2014
La question de Salome L.

Chalom Rav,

A t-on le droit de mettre de nouveaux habits pendant le Omer ? Que ce soit pour la semaine ou en l'honneur de Chabbath.

Merci.

Kol Touv

La réponse de Rav David PITOUN
Rav David PITOUN
153 réponses

Bonsoir,

En effet, la période du ‘Omer est marquée par des usages de deuil comme celui de ne pas célébrer de mariages et de ne pas couper les cheveux ni la barbe, en raison de la disparition des 24 000 disciples de Rabbi ‘Akiva entre le 1er et le 34ème jour du ‘Omer, comme expliqué dans la Guémara Yabamot (62b), et cité dans le Choulh’an ‘Arou’h (O.H chap.493).

Certains décisionnaires – comme le Gaon Rabbi Yossef Yozfa dans son livre Yossef Omets (chap.845) - ajoutent effectivement la restriction de ne pas inaugurer de nouveaux vêtements pendant cette période, afin de ne pas avoir à réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou qui est une bénédiction exprimant la joie, et ceci par comparaison avec la période des 3 semaines de Ben Ha-Métsarim où cette restriction est en vigueur.

Mais cette tradition de ne pas inaugurer de nouveaux vêtements pendant le ‘Omer est discutée, puisque d’autres décisionnaires – comme le Gaon auteur du Chou’t Lévouché Mordéh’aï (2ème édition, chap.153) – attestent que cette tradition restrictive n’est pas en vigueur pendant le ‘Omer.

Par conséquent, notre grand maitre le Rav Ovadia YOSSEF z.ts.l tranche dans son livre ‘Hazon Ovadia (Yom Tov, page 259) qu’il est bon de s’abstenir d’inaugurer un nouveau vêtement pendant le ‘Omer. Si toutefois on en a une véritable nécessité, il faudrait le faire en l’honneur de Chabbath, ou bien en l’honneur d’un repas de Mitsva comme une Bar Mitsva ou une Brit-Mila, et l’on pourra dans ce cas réciter la bénédiction de Chéhéh’éyanou sans la moindre crainte.

Kol Touv

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav David PITOUN