Aujourd'hui à Paris
07:11 : Mise des Téfilines
08:13 : Lever du soleil
13:36 : Heure de milieu du jour
18:57 : Coucher du soleil
19:42 : Tombée de la nuit

Horaires du Chabbat
Vendredi 18 Octobre 2019 à 18:37
Sortie du Chabbath à 19:42


Hiloulot du jour
Rabbi Na'hman De Breslev
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Mon employeur ne me paye pas depuis deux mois !

Rédigé le Jeudi 29 Octobre 2015
La question de Rosie T.

Chalom,

Je voudrais connaître l'opinion de la Torah concernant mon problème.

Je travaille depuis la fin du mois d'août (et j'ai des heures même avant), et du fait que, jusqu'à aujourd'hui, le contrat n'est toujours pas fait, je n'ai pas été payé (alors que je continue de travailler).

Est-ce que vous trouvez cela normal qu'un employeur religieux retarde mon salaire, ou est-ce légitime ?

Je pensais qu'il serait logique de faire une avance, même minime, histoire de dire qu'on ne m'a pas oublié.

Pensez-vous que c'est à moi d'aller réclamer mon dû ?

On m'a conseillé de faire un Din Torah, mais je n'ai pas envie qu'il y ait de discorde. En attendant, j'ai décidé d'arrêter de travailler (et j'ai prévenu l'employeur).

Merci de votre attention et de votre réponse.

Kol Touv.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
4408 réponses

Chalom Ouvrakha,

J'ai eu beaucoup de peine en lisant votre histoire... Essayons de juger favorablement (voir l'histoire rapportée dans le Talmud Chabbath 127b).

Quoi qu'il en soit, si vous avez effectué votre travail, que votre employeur a reçu en main le produit réalisé, et que vous lui demandez votre paye, il a une obligation de la Torah de vous payer, et tout au moins un interdit rabbinique. Il est même exempté d'honorer le Chabbath avec cet argent, et il doit vous le donner, quitte à ne pas honorer son Chabbath avec des bons plats etc. (voir Biour Halakha 242).

Je vous conseille de lui demander franchement de vous payer (peut-être ne comprend-il pas), et lorsqu'il reconnaitra ses dettes, de l'enregistrer (ou d'avoir deux témoins présents lors de sa reconnaissance de dettes). Ce n'est qu'après avoir fait cela, et qu'il ne vous paye toujours pas, que vous irez l'assigner au Beth-Din.

Il faut comprendre qu'un Beth-Din est aussi là pour écarter les discordes. Ne pas avoir été payé tellement de temps est en soi déjà une discorde. La Torah nous parle aussi de Michpat Chalom, c'est-à-dire des lois qui font la paix.

Si vous pensez pouvoir lui pardonner avant Yom Kippour prochain, vous pouvez envisager de ne pas faire de Din Torah.

Cependant, il faut impérativement aller lui parler franchement de son attitude si étrange, c'est un devoir ! Nous n'avons pas le droit d'être vexé ou offensé par quelqu'un et de ne pas le réprimander, avec toutes les restrictions hilkhatiques que cela comporte.

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Biour Halakha.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA
Projet dédié par un généreux donateur