Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:31 : Lever du soleil
12:42 : Heure de milieu du jour
16:54 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 9 Décembre 2022 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:48

Hiloulot du jour
Rav David Abi'hssira (Atérèt Rochénou)
Afficher le calendrier

Offrir des fleurs pour la fête des grands-mères

Rédigé le Mardi 9 Mars 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Peut-on fêter la fête des grands-mères en offrant par exemple des fleurs à sa grand-mère ?

Merci.

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
103 réponses

Chalom,

La Torah interdit d'imiter les coutumes des autres nations [Vayikra 18, 3]. Dans la Halakha, deux catégories de pratiques sont interdites [Rama, Yoré Déa 178, 1, d'après le Maharik] :

- Celles qui sont liées à des pratiques superstitieuses, indirectement liées à l'idolâtrie (Darké Haémori) : même s'il s'agit d'un doute que la dite pratique trouve son origine dans une croyance interdite, il sera obligatoire de s'en détacher,

- Celles qui sont liées à une attitude de débauche (Pritsout).

Cependant, certaines pratiques des non-juifs sont motivées par des bonnes considérations, et il n'y a pas de problème à les suivre. C'est le cas, par exemple, des uniformes portés par les médecins, ainsi que de toute pratique dont l'utilité est facilement démontrable [Ibid.].

En ce qui concerne la fête des grands-mères, il s'agit de les mettre à l'honneur une fois par an. Cette motivation n'est pas négative et ne rentre donc pas dans l'interdit d'imiter les coutumes des non juifs. Par conséquent, si cela fait plaisir à votre grand-mère, il n'y a rien d'interdit à lui offrir des fleurs en cette occasion. 

Cependant, on peut rester dubitatif sur l'idée de "fêter" les grands-mères une fois par an. L'opinion admise est que nous avons l'obligation de respecter nos grands-parents et de les honorer [cf. Rama, Yoré Déa 240, 24 ; Yalkout Yossef, Hilkhot Kivoud Av Vaèm 14, 20]. Or, cela est valable toute l'année, et non une seule fois par an !

En conclusion, si cela peut faire plaisir à votre grand-mère, vous pouvez marquer cette fête, que ce soit avec des fleurs ou autres. Toutefois, il est encore mieux de l'honorer d'une manière différente : par exemple, en allant la voir ou en l'appelant chaque vendredi pour lui souhaiter Chabbath Chalom. 

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN