Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:51 : Mise des Téfilines
07:53 : Lever du soleil
13:40 : Heure de milieu du jour
19:25 : Coucher du soleil
20:10 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

On m'a offert un Etrog, puis-je l'utiliser ?

Rédigé le Mercredi 30 Septembre 2020
La question de Anonyme

Chalom Rav,

J'ai reçu un Etrog en cadeau et j'ai entendu dire qu’il est bien de payer pour réaliser une Mitsva, est-ce exact ?

Si oui, que faire de mon Etrog ?

Merci pour votre réponse rapide si possible.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6950 réponses

Chalom Ouvrakha,

Effectivement le Rama [658-9] nous recommande de se procurer un Loulav personnel en l’achetant.

La raison à cela est due au fait que les gens ne savent pas exactement comment on doit procéder pour acquérir les quatre espèces, et aussi pour avoir les quatre espèces dans les mains au moment du Hallel [Michna Beroura Sé'if Katan 42].

Par rapport à ce Rama, il n’y a aucun problème de recevoir un Etrog [ou un Loulav] en cadeau, puisqu'au final, les espèces sont bien à lui.

En revanche, nous pouvons constater des propos du Zohar [Parachat Terouma 128a] qu’il y a un mauvais esprit qui plane sur une Mitsva obtenue gratuitement. Ce Zohar a été rapporté par plusieurs grands décisionnaires [préface du 'Harédim dans la 17ème condition, Chla Hakadoch note 166, 'Havot Yaïr fin du Siman 232, 'Hayé Adam Klal 68-16, Igra Dépirka notes 199 et 281].

Le Ari zal lui-même faisait très attention de ne pas discuter le prix d’une Mitsva et il l’achetait pour ne pas avoir une partie de cette Mitsva en cadeau [Cha'ar Hakavanot Parachat 'Ekev rapporté dans le Kaf Ha'haïm 454,40].

C’est donc que, d’après la Kabbala, il y a un problème avec ce Etrog.

Et on pourrait aller encore plus loin, car le Ben Ich 'Haï, dans son livre Torah Lichma Siman 50, en arrive à dire que si on a acheté un Etrog et qu’ensuite on reçoit un très joli Etrog en cadeau, on devra réciter la Brakha et faire les balancements pendant le Hallel avec le Etrog acheté et non pas celui offert, même si ce dernier est plus joli que celui que l’on a acheté.

Sur ce, le 'Hakham Tsvi [fin du Siman 45] nous écrit clairement que nous devons réciter la Brakha sur le Etrog qui est le plus beau, bien qu’il soit offert.

Enfin, nous allons conclure par le compromis du Rav 'Haïm Kanievski qui nous écrit qu’il est évident que si la personne nous a offert un Etrog à titre de reconnaissance ou que la personne qui offre le Etrog refuse de recevoir un paiement, il n'y a plus de recommandation, car tous les propos du Zohar susmentionnés ne concernent que la personne qui avait intention d’acheter et de payer pour une Mitsva et que celle-ci lui est offerte, mais si l’on reçoit en cadeau une Mitsva, cela est permis.

En conclusion : si la personne qui vous a offert le Etrog l’a fait à titre de reconnaissance ou qu’elle refusera que vous la payez, il vous sera permis de prendre ce Etrog.

Si ce n'est pas le cas, selon la Kabbala, il sera préférable de vous acheter un autre Etrog.

Kol Touv et 'Hag Saméa'h.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA