Logo Torah-Box

Parler en hébreu la semaine

Rédigé le Dimanche 14 Octobre 2018
La question de Kevin L.

Chalom Rav,

Y a t-il lieu d’utiliser l’hébreu au lieu du français toute la semaine (pas seulement Chabbath) ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
39100 réponses

Bonjour,

1. Selon l’auteur du Chla, c’est une grande mesure de piété, mais absolument pas une obligation.

Voir Chla Hakadoch, Massékhèt Chabbath, chapitre Ner Mitsva, paragraphe 65.

2. La coutume que vous mentionnez dans votre question est rapportée dans les écrits de Rabbi ‘Haïm Vital [Pri ‘Ets ‘Haïm, Cha’ar Hachabbath, chapitre 21] au nom de son maître, le Ari zal, ainsi que et dans plusieurs autres ouvrages.

3. La raison essentielle ayant poussé certains de nos maîtres à agir de la sorte, est l’interdiction, durant Chabbath, de s’adonner à certaines discussions. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 307.

Pour éviter d’enfreindre les lois liées à cette interdiction, ils ont préféré parler uniquement, en Lachone Hakodech [hébreu] afin d’avoir à l’idée, constamment, la sainteté du Chabbath.

Voir Baère Hétev, chapitre 307, passage 2, Michna Broura, chapitre 307, passage 5, Kaf Ha’haïm, chapitre 307, passage 1, Halakha Broura, volume 2, page 128.

4. Il apparaît dans les écrits de certains de nos maîtres que le Lachone Hakodech [hébreu] est empreint d’une grande sainteté. C’est pourquoi, dans la mesure du possible - pour ceux qui ont atteint un certain niveau spirituel - durant Chabbath, il est préférable de ne pas utiliser une autre langue.

A ce sujet, voir Michna Broura, chapitre 85, passage 9, Séfer ‘Hassidim, passage 994.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Lois et Récits de Tou Bichvat

Lois et Récits de Tou Bichvat

L'essentiel de la fête de Tou Bichvat à la lumière des enseignements halakhiques et kabbalistiques.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN