Logo Torah-Box

Pas de "travaux" après l'allumage de la 'Hanoukia

Rédigé le Jeudi 3 Décembre 2015
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Pendant la fête de 'Hanouka, pourquoi les femmes ont-elles la tradition de ne pas faire de travaux pendant que les Nérot brûlent ? Quelle est la durée de ce temps et de quels travaux s'agit-il exactement ?

Merci.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
7870 réponses

Chalom Ouvrakha,

Le Michna Broura (670, 3) rapporte la raison que le miracle de 'Hanouka a eu lieu grâce à l'intervention des femmes. Le Kaf Ha'haïm (Sé'if Katan 6) rajoute au nom du Levouch que c'est un Yom Tov pour les femmes.

Quoi qu'il en soit, cette coutume est à respecter tant que les bougies sont allumées, c'est-à-dire la première demi-heure qui suit l'allumage ; après ce temps, cela n'est pas nécessaire.

Aussi, pour répondre à votre dernière question, si la raison de cette interdiction leur est donnée pour se rappeler que c'est 'Hanouka et ne pas se servir des bougies, nous pouvons interdire tous les travaux inhabituels, comme la couture, le lavage, le repassage, mais tous les autres travaux habituels, comme cuire ou débarrasser la table, sont autorisés, comme nous l'écrit le Mo'èd Lékol 'Haï (27, 65) et le responsa Chraga Haméir (6, 87).

Et même si nous considérons ce moment comme un Yom Tov, comme nous le rapporte le Kaf Ha'haïm susmentionné, on ne pourra pas interdire plus que ce qui est interdit Yom Tov, comme nous l'écrit le responsa Kinyan Torah (4, 52).

En conclusion, on peut permettre les travaux journaliers et coutumiers et on ne peut pas interdire plus que ce qui est interdit Yom Tov. Aussi, cette coutume est à réaliser uniquement durant la première demi-heure de l'allumage.

Kol Touv.

Brochure "Kodem La'hag - Eloul, Roch Hachana et Yom Kippour"

Brochure "Kodem La'hag - Eloul, Roch Hachana et Yom Kippour"

Programme d'étude quotidien pour se préparer aux lois et à l'esprit de la période "Eloul, Roch Hachana et Yom Kippour".

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA