Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:44 : Mise des Téfilines
07:46 : Lever du soleil
13:41 : Heure de milieu du jour
19:36 : Coucher du soleil
20:20 : Tombée de la nuit

Paracha Vayélèkh
Vendredi 30 Septembre 2022 à 19:13
Sortie du Chabbath à 20:17
Afficher le calendrier

Pourquoi compter le 'Omer en "litres" ?

Rédigé le Lundi 12 Juin 2017
La question de Tamar T.

Bonjour,

Je me demande pourquoi nous disons "le compte du 'Omer ", et d'ailleurs pourquoi comptons-nous en 'Omer ? Le 'Omer étant un contenant de 2 litres 3 (à peu près) qui nous servait à mesurer la quantité d'orge ou d'autres céréales à apporter au Temple.

Comment peut-on compter les jours entre les deux fêtes en litres ?

Cette période est justement une période sans apport au Temple et sans s'approcher du 'Omer(en tant que récipient).

Je ne conteste pas, je viens juste essayer de comprendre.

S'il était dit par exemple "le 10ème jour sans 'Omer", je comprendrais mieux, mais il est dit "Bé'omer". Il y a forcement une raison.

Pouvez-vous me l'expliquer Kvod Harav ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
32171 réponses

Bonjour,

Introduction

Ci-dessous, les détails nécessaires pour répondre à votre question.

D’une manière générale, il est interdit de consommer la "nouvelle récolte" des cinq céréales [blé, orge, épeautre, seigle et avoine], avant que le sacrifice du 'Omer ne soit offert au Beth Hamikdach. Voir Choul'han ‘Aroukh - Ora’h ‘Haïm, chapitre 489, Halakha 10 et Choul’han ‘Aroukh - Yoré Déa, chapitre 293, Halakha 1.

Mis à part les différents sacrifices offerts durant Pessa'h, le second jour de la fête, le 16 Nissan, il fallait offrir le Korban Ha'omer, constitué de farine d'orge [un 'Omer = volume de 43.2 œufs - environ 2-2,5 Kg] mélangée à de l'huile et certaines plantes aromatiques. Cette offrande était accompagnée d'un agneau entièrement consumé sur le Mizbéa'h (autel).

Seulement alors, il était permis de consommer la nouvelle récolte des cinq céréales. En effet, le verset affirme : "Vous ne mangerez ni pain ni grains [...] jusqu'à ce que vous ayez apporté l'offrande de votre D.ieu". Vayikra, chapitre 23, verset 14.

Réponse :

Le 'Omer est, donc, la quantité de farine qui doit être apportée, mais c’est aussi le nom par lequel on désigne cette offrande.

Lorsque nous accomplissons la Mitsva de « compter le 'Omer », nous comptons, en fait, les jours qui nous séparent du second jour de la fête de Pessa'h [vers la fête de Chavou'ot].

Le point de départ de ce compte est le moment où le Korban Ha'omer - tel est son nom - à été offert dans le Beth Hamikdach.

Lorsque nous disons : « Aujourd’hui, nous sommes le 17ème jour du 'Omer », cela signifie : « Aujourd’hui, nous sommes à 17 jours du moment où l’offrande du 'Omer a été apportée dans le Beth Hamikdach ».

Nous avons écrit, précédemment, le 'Omer est, donc, la quantité de farine qui doit être apportée mais c’est aussi le nom par lequel on désigne cette offrande.

L’une des raisons à cela est :

Avant d’autoriser la nouvelle récolte, la Torah demande d’apporter une petite mesure d’orge pour souligner le fait que l’abondance est un cadeau de la part du Maître du monde.

Nous devons Lui être reconnaissants et il suffit de cette quantité minime pour permettre toute la récolte dont nous bénéficions.

Le message est clair : nous recevons, non seulement, ce si beau cadeau qu’est la vie, mais nous bénéficions, également, d’innombrables autres avantages nous procurant les plus grands plaisirs.

Ce que l’on attend de nous, c’est un petit signe de reconnaissance - un 'Omer. Et grâce à cela, il nous sera possible de tirer profit des milliers de tonnes mises à notre disposition.

Voilà pourquoi ce sacrifice porte le nom de la petite quantité d’orge nécessaire :

Pour mettre en rapport ce que l’on « donne » avec ce que l’on reçoit.

Bien entendu, tout n'a pas été dit à ce sujet.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN