Aujourd'hui à Paris
07:16 : Mise des Téfilines
08:26 : Lever du soleil
12:41 : Heure de milieu du jour
16:55 : Coucher du soleil
17:46 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 4 Décembre 2020 à 16:36
Sortie du Chabbath à 17:49

Hiloulot du jour
Rav Yossef Yozel Horowitz (Novardok)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi dire "Hachem Tsévakot" et Kaddich avant 'Arvit ?

Rédigé le Mercredi 24 Juin 2020
La question de Eliel C.

Bonjour Rav,

Dans l'étude du 'Hok Léisraël, le Rambam dit qu’on commence 'Arvit par "Véhou Ra'houm", mais d’où vient alors cette coutume de faire "Hachem Tsévakot" et Kaddich juste avant "Véhou Ra'houm" ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23208 réponses

Bonjour,

1. Cette coutume est rapportée dans de nombreux ouvrages et adoptée dans de nombreuses communautés Séfarades et certaines communautés Ashkénazes.

Voir, par exemple, Ben Ich 'Haï, année 1, Parachat Pekoudé, Halakha 2, Kaf Ha'haïm, chapitre 235, passage 5, au nom du Ari zal, Atéret Avot, 2, édition 5775, volume 1, page 212, Halakha 3 et note 3, 'Alé Hadass, chapitre 5, Halakha 6, 'Arokh Hachoul'han, chapitre 237, Halakha 2, Pisské Techouvot, chapitre 237, passage 3.

2. Les trois versets en question sont tirés des Téhilim 46, 84 et 20.

3. Dans le Talmud Yérouchalmi, Brakhot, chapitre 5, Halakha 1, nos Sages, les 'Hakhamim dévoilent des choses extraordinaires à propos de ces trois versets et nous conseillent "de ne jamais les retirer de nos lèvres".

4. A l'approche de la nuit, période durant laquelle la lumière fait défaut et durant laquelle les forces du mal ont un certain pouvoir, nous implorons la miséricorde d'Hachem en récitant ces versets suivis d'un Kaddich pour louer Celui qui nous protège et qui est à l'origine de tous les bienfaits dont nous bénéficions.

Voir 'Arokh Hachoul'han, chapitre 237, Halakha 2 et Atéret Avot, 2, édition 5775, volume 1, page 213, fin de la note 3.

5. Il est à noter que si vous vous basez, uniquement, sur les écrits du Rambam, vous remarquerez de nombreuses autres différences avec le Siddour que nous utilisons, de nos jours.

6. Depuis l'époque du Rambam, de nombreuses coutumes ont vu le jour, suite à la décision des grands en Torah ayant ressenti le besoin d'enjoliver les Mitsvot de notre sainte Torah ou de combler un certain manque.

7. Le Rav Avraham Yona Binchtok a rassemblé de nombreuses remarques se rapportant aux textes de la prière figurant dans les écrits du Rambam.

Voir, par exemple, Yéchouroun, volume 3, année 5757, pages 347-351.

Tout n'a pas été dit à ce sujet.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN