Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:26 : Mise des Téfilines
08:33 : Lever du soleil
13:02 : Heure de milieu du jour
17:32 : Coucher du soleil
18:21 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Ovadiah Hadayah
Afficher le calendrier

Pourquoi faire une Hachkava ?

Rédigé le Mercredi 22 Juillet 2020
La question de Arjoual M.

Bonjour,

Qui a institué de faire une Hachkava ?

Si le but est de faire monter l'âme, n'est-il pas mieux d'étudier ou de faire des Brakhot pour cette âme ?

Quel est le but de cette institution ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28880 réponses

Bonjour,

1. Les prières pour ceux qui ne sont plus de ce monde ont un effet très bénéfique.

Voir Séfer 'Hassidim, passages 605, 1171-1172 et Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 621, fin de la Halakha 6.

2. Qui peut douter de la puissance de la prière, cette Mitsva si importante ? Moché avait la possibilité d'annuler le décret Divin le concernant avec 516 Tefilot. Mais il dû s'arrêter après la 515ème prière sur l'ordre d'Hachem.

3. Apparemment, David Hamélèkh est parmi les premiers dans nos sources, ayant prié pour un défunt - son fils Avchalom - afin de le faire accéder au Gan Eden.

Voir Talmud, Sota 10b.

4. Cette manière de faire est mentionnée dans le Midrash Tan'houma au début des commentaires sur la Parachat Haazinou ainsi que dans le Sifri sur Dévarim 21, verset 8.

5. Dans le Talmud, Brakhot 18b, on voit que Chmouel a prié pour Lévi afin qu'il puisse accéder à la Yéchiva céleste [il en avait été repoussé].

6. Rabbi Yo'hanan promit que lorsqu'il quitterait ce monde, il ferait disparaître la fumée qui ne cessait de monter de la tombe de "A'her" [Elicha' Ben Avouya], ayant gravement fauté.

Voir Talmud, 'Haguiga 15b.

7. Il va sans dire que plus la personne récitant la prière est Tsadik, plus il y a des chances qu'elle soit exaucée, car, c'est, essentiellement, les mérites de celui qui récite la prière qui "influent" sur la bonté d'Hachem et qui sont en mesure d'annuler les pires décrets.

Voir Talmud, Moèd Katan 16b.

8. Certains de nos maîtres disent : lorsque l'on ne trouve pas de personnes illustres pour réciter la Hachkava, on choisit des pauvres, car ils ont le cœur brisés et leurs prières sont, généralement, acceptées.

Voir Encyclopédia Talmudit, volume 8, pages 604 et Téhilim 51, verset 19.

9. Vous écrivez : "Si le but est de faire monter l'âme, n'est-il pas mieux d'étudier ou de faire des Brakhot pour cette âme ? Quel est le but de cette institution ?"

Réponse : la prière est une Mitsva d'une importance majeure et surtout lorsqu'elle est récitée par un personne ayant de grands mérites. Elle est d'autant plus bénéfique lorsqu'elle est accompagnée de Tsédaka ou d'une autre Mitsva. D'ailleurs, il est, toujours, conseillé de faire suivre la Hachkava d'une Tsédaka.

Voir Encyclopédia Talmudit, volume 8, pages 604-605.

10. Comme nous le mentionnons à plusieurs reprises dans nos réponses - et comme vous le sous-entendez - la Mitsva la plus puissante permettant d'élever l'âme d'un défunt est l'étude de la Torah et surtout, lorsqu'on l'enseigne aux autres.

Voir Divré Sofrim - Kitsour, édition 5772, chapitre 59.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN