Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
07:21 : Mise des Téfilines
08:27 : Lever du soleil
13:03 : Heure de milieu du jour
17:39 : Coucher du soleil
18:28 : Tombée de la nuit

Paracha Michpatim
Vendredi 28 Janvier 2022 à 17:23
Sortie du Chabbath à 18:34

Hiloulot du jour
Rav Israël Lipkin Salanter
Afficher le calendrier

Pourquoi la Torah ne parle pas de Tsipora ?

Rédigé le Mercredi 25 Juillet 2018
La question de Haim K.

Bonjour Rav,

Pourquoi la Torah ne parle pas de Tsipora, la femme de Moché Rabbénou ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
28969 réponses

Bonjour,

L’impression que Tsipora soit passée sous silence peut être légitime, car, d’après certains de nos maîtres, elle n’était pas aux côtés de son mari Moché, durant de très nombreuses années, elle n’assista pas à la révélation divine durant la période des dix plaies et lors de la sortie d’Egypte et, d’après certains de nos maîtres, dans le Midrash, elle ne fût même pas présente au moment du don de la Torah. D’où, une certaine absence.

D’autre part, on remarque à travers les Midrashim relatant la vie de Tsipora, qu’elle possédait une excellente Mida [trait de caractère] - la Midat Hachetika. Elle acceptait, avec la plus grande soumission, le sort qui lui était réservé. Elle gardait le silence en étant profondément convaincue qu’il n’y a, absolument, pas lieu de se plaindre ou d’exprimer son insatisfaction.

Mais bon, ceci est une petite pensée personnelle, à prendre ou à laisser.

La Torah écrite ainsi que la Torah orale relatent de nombreux épisodes concernant Tsipora, la femme de Moché Rabbénou.

Ci-dessous, quelques références :

1. Si Moché Rabbénou est resté en vie [à l’âge de 80 ans], c’est grâce à sa femme Tsipora. Voir Chémot, chapitre 4, versets 24-26 et Rachi, passage Amra ‘Hatan Damim Lamoulot.

2. Tsipora accomplissait les Mitsvot avec ardeur et zèle. D'où son nom Tsipora - oiseau.

3. Lorsque Moché Rabbénou était en chemin pour l’Egypte, avec sa femme et ses enfants, Aharon les rencontra. Il leur dit : « Nous souffrons, déjà, à cause de ceux qui se trouvent en Egypte et tu viens en ajouter d’autres. » De suite, Moché Rabbénou s’adressa à sa femme pour lui demander de regagner la maison de son père. Sans aucune hésitation [rapidement comme un oiseau qui s'envole], elle obéit à son mari. Voir Rachi sur Chémot, chapitre 18, verset 2.

4. Nos Sages disent que Tsipora était une grande Tsadékèt. Elle purifia la maison de son père de toute trace d’idolâtrie. D'ailleurs, le nom Tsipora fait allusion au sang de l'oiseau qui était utilisé par le Cohen dans certaines procédures de purification. Midrash Rabba [édition Vilna], chapitre 1, fin du passage 32 sur Chémot.

5. Tsipora excellait dans le respect de ses parents. Midrash Rabba [édition Vilna], chapitre 1, fin du passage 32 sur Chémot.

6. Nos Sages affirment que « Les actions de Tsipora étaient agréables ». Sifri, passage 99 sur Parachat Béha’alotekha.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN