c Question au Rav : Pourquoi la Torah précise de ne pas tuer ou voler ?

Pourquoi la Torah précise de ne pas tuer ou voler ?

Rédigé le Lundi 26 Avril 2021
La question de Anonyme

Bonjour,

Pourquoi la Torah précise de ne pas tuer, voler, etc. ? Pourtant, tout ceci s'inscrit dans la règle de "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
53 réponses

Chalom,

Votre déduction est juste. En effet, beaucoup de Mitsvot entre l'homme et son prochain dépendent du principe "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" [Vayikra 19, 18] : ne pas voler, ne pas commettre l'adultère, ou encore de ne pas causer un quelconque préjudice à son prochain [Séfer Ha'hinoukh 243 : "Mitsvat Ahavat Israël"].

Ainsi, une personne qui transgresse une Mitsva vis-à-vis de l'autre annule la Mitsva positive de "Tu aimeras ton prochain comme toi-même", en plus de l'interdit spécifique transgressé [Ibid.].

Il y a donc une première réponse "technique" à votre question : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" est un 'Assé, c'est-à-dire un commandement positif. Or, il n'y a pas de sanction concrète selon la Torah pour le non-accomplissement de cette catégorie de Mitsvot. Il était donc nécessaire de préciser chaque interdit à part (dont ceux du meurtre et du vol), afin qu'ils puissent être associés à une sanction.

On peut avancer une seconde réponse :

Le "prochain" dont il est question dans cette Mitsva  est "ton prochain dans la Torah et les Mitsvot" [Michné Torah, Hilkhot Avel 14, 1, Maguèn Avraham, Ora'h 'Haïm 156, 2, Michna Beroura 156, 4]. En revanche, cette Mitsva ne s'applique pas dans certains cas vis-à-vis d'une personne transgressant volontairement et effrontément la Torah, tant qu'elle n'a pas fait Téchouva [cf. Pessa'him 113b et Encyclopédie talmudique 1, s. v. "Ahavat Israël"].

Par conséquent, d'après cette seconde réponse, il est nécessaire pour la Torah de préciser ces interdits spécifiques (meurtre et vol notamment) afin d'indiquer qu'il est interdit de causer un dommage à quiconque, bien qu'il ne soit pas "ton prochain dans la Torah et les Mitsvot".

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN