Aujourd'hui à Paris
07:07 : Mise des Téfilines
08:15 : Lever du soleil
12:38 : Heure de milieu du jour
17:00 : Coucher du soleil
17:50 : Tombée de la nuit

Paracha Vayétsé
Vendredi 27 Novembre 2020 à 16:40
Sortie du Chabbath à 17:51
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi lire Kohélèt à Souccot ?

Rédigé le Mardi 27 Octobre 2020
La question de David P.

Bonjour,

Pourquoi lire Kohélèt à Souccot alors que, sauf erreur, c’est la fête où on se doit d’être les plus joyeux ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23073 réponses

Bonjour,

Dans certaines communautés, il est habituel de lire la Méguilat Kohélet durant le premier jour de Souccot. Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 663, Halakha 2, chapitre 490, Halakha 9.

Première réponse à votre question

C’est justement du fait que Souccot est une période de joie intense que la Méguilat Kohélet est lue afin qu’elle ne déborde pas vers des horizons obscurs.

Au début du chapitre 2 de Kohélet, Chlomo Hamélèkh nous met en garde contre la joie excessive, immodérée et délirante. Il écrit : « Je me suis dit à moi-même : "Allons ! Je veux te faire faire l'expérience de la joie, te donner du bon temps." Eh bien ! Cela aussi est vanité ! - A la gaîté j'ai dit : "Tu es folie !" Et à la joie : "A quoi sers-tu ?" »

Voir Michna Broura, chapitre 490, passage 17.

Cela ne vous rappelle pas la coutume consistant à casser un verre sous la ‘Houppa ? Voir ici :

https://www.torah-box.com/question/pourquoi-casser-un-verre-sous-la-houppa_13974.html

Seconde réponse

Souccot est une période de joie.

La Méguilat Kohélèt nous conduit vers une vraie vision de ce monde et nous invite à être satisfaits de ce que nous possédons sans chercher à accumuler sans cesse des biens matériels.

Souccot est, donc, un moment propice pour « joindre » l’utile [Kohélet] à l’agréable [la joie] afin d’avoir les idées claires à ce sujet. Voir Levouch, chapitre 663, Halakha 2.

Troisième réponse

Souccot - ‘Hag Haassif est fêtée durant la période des vendanges. C’est aussi la période de l’engrangement des richesses agricoles [Chémot 23, verset 16].

Durant Souccot, nous quittons nos maisons pour habiter sous la voute du ciel, à l'ombre des ailes du Créateur, pour bien montrer que nos bénédictions proviennent de Lui et qu’Il est à l’origine de tout. Mais, aussi, pour bien mettre en évidence que notre « blé » et notre « vin » ne sont que des moyens et non des buts en soi - contrairement à ceux qui se suffisent de leur pain, de leur vin et de leur Boursin :)

La Méguilat Kohélet est un long développement de cet enseignement. Voir Maté Moché [Rav Moché Meith], paragraphe 966.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN