Aujourd'hui à Paris
05:20 : Mise des Téfilines
06:34 : Lever du soleil
13:56 : Heure de milieu du jour
21:17 : Coucher du soleil
22:09 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi ne pas faire "Chéhé'héyanou" sur le 'Omer ?

Rédigé le Samedi 7 Avril 2018
La question de Anonyme

Chalom Rav,

Pourquoi nous ne faisons pas la Brakha de "Chéhé'héyanou" pour le compte du 'Omer ?

D'avance je vous remercie pour votre réponse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
5109 réponses

Chalom Ouvrakha,

Il y a plusieurs raisons qui ont été écrites pour répondre à cette question :

1. Cette Brakha de "Chéhé'héyanou" n'est récitée que si l'on tire un plaisir ou que l'on réalise un acte tangible. Or, le compte du 'Omer est uniquement verbal et n'apporte pas de plaisir (le Itour, à la fin des Halakhot de Matsa et Maror, et le Manhig, ainsi que le Rikanati et d'autres).

2. Ce compte nous rappelle indirectement la destruction du Temple, puisque nous ne pouvons pas réaliser le 'Omer comme nous le faisions à l'époque du Temple (Ba'al Hamaor à la fin du traité de Pessa'him, responsa du Rachba tome 1-126 et tome 6-44, Ran à la fin de Pessa'him, Kol Bo 55, et autres).

3. Cette Mitsva est essentiellement une commémoration de ce qui se passait à l'époque du Temple; elle n'aura donc pas de Brakha de "Chéhé'héyanou" (Rokéa'h 371 et autres).

4. Puisque ce compte est dépendant de Pessa'h ("Mima'horat Hapessa'h Tispérou"), nous sommes donc quittes de cette Brakha par le "Chéhé'héyanou" qui a été dit le soir de Pessa'h (Chiboulé Halékèt 264 et autres).

5. Tout ce compte n'est qu'un moyen pour arriver à Chavou'ot, il n'y a donc pas lieu de réciter cette Brakha, puisque rien n'est terminé, et le "Chéhé'héyanou" récité pendant Chavou'ot nous acquittera (Or'hot 'Haïm, fin des Halakhot de Brakhot et autres).

D'autres raisons ont encore été écrites, mais il y a plusieurs questions qui se posent sur ces avis et nous avons préféré nous contenter de ce qui est susmentionné.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA