Aujourd'hui à Paris
07:30 : Mise des Téfilines
08:38 : Lever du soleil
13:00 : Heure de milieu du jour
17:23 : Coucher du soleil
18:13 : Tombée de la nuit

Paracha Bo
Vendredi 22 Janvier 2021 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:26
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi ne pas faire "Haadama" sur le pain ?

Rédigé le Lundi 20 Novembre 2017
La question de Dora H.

Chalom Rav,

Pour la consommation de pain fabriqué à partir du blé, pourquoi dit-on la Brakha "Hamotsi Lé'hèm Mine Haarets" et non pas "Boré Péri Haadama" ?

Quelle est la différence entre "Mine Haarets" et "Haadama", signifiant les deux "de la terre" ?

Puisque le blé (même s'il a changé d'état) est à 90% la constitution du pain, ce dernier provient donc, comme certains fruits ou légumes, de la terre.

Kol Touv.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
23797 réponses

Bonjour,

Première réponse :

Etant donné que le pain est l’aliment de base dans notre alimentation, nos Sages lui ont attribué une Brakha toute particulière - bien différente de celle des autres légumes.

La Brakha récitée avant la consommation du pain est mentionnée dans le Choul'han ‘Aroukh, chapitre 167, Halakha 2.

La fin de cette Brakha est tirée du Téhilim 104, verset 14 : « Matsmia’h ‘Hatsir Labéhéma Vé’éssev La’avodat Haadam, Léhotsi Lé’hèm Mine Haarets ».

Nos Sages se sont inspirés des versets de la Torah et des prophètes ainsi que des Kétouvim [Hagiographes] afin de composer le texte des Brakhot.

Dans le verset, il n’est pas dit Haadama [la matière terre] à propos du pain, car ce n’est pas le pain même qui sort de la terre [c’est le blé]. Ce qui n’est pas le cas des fruits de la terre [voir Dévarim, chapitre 26, verset 2]. D’autre part, le mot Lé’hèm peut faire allusion à toute nourriture - ne provenant pas, obligatoirement, de la terre. Voir Radak sur le verset en question.

En cas d’erreur, si l’on a récité Boré Péri Haadama avant de consommer du pain et que l’on ne s’est pas repris dans les 2-3 secondes qui suivent l’erreur, on est acquitté. Voir Cha’aré Techouva, passage 4 sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 167 et Pisské Tchouvot, chapitre 167, passage 21.

Seconde réponse :

Le mot Haarets fait allusion à Erets Israël - la terre d’Israël.

Nos Sages dévoilent qu’à l’époque du Machia’h, la terre d’Israël sera tellement fertile qu’il poussera des pains et des habits en laine, dans les champs.

Voir Talmud Chabbath 30b, Maharal dans Nétsa’h Israël, chapitre 50, Ba’h sur Tour, chapitre 167, passage Veyevarekh et Pisské Techouvot, chapitre 167, passage 4.

Ils nous recommandent, donc, de penser à deux idées d'une importance majeure : 1. Le pain "sort" de la terre grâce à Hachem [et, absolument pas, grâce à nos efforts], 2. La venue du Machia'h.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN