Aujourd'hui à Paris
06:30 : Mise des Téfilines
07:33 : Lever du soleil
12:34 : Heure de milieu du jour
17:34 : Coucher du soleil
18:20 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20

Hiloulot du jour
Ra'hel Iménou (Notre Matriarche Rachel)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi ne plus respecter les "Tkoufot" ?

Rédigé le Dimanche 3 Mai 2015
La question de Aaron B.

Kvod Harabbanim Chalom,

Concernant les "Tkoufot" et l'importance de ne pas consommer l'eau à cette période, j'ai cru comprendre que dans certaines communautés on proclamait les Tkoufot pour avertir tout le monde, de la même manière qu'on le faisait pour le nouveau mois.

Pourquoi cette Halakha n'est plus vraiment respectée ?

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
22679 réponses

Bonjour,

L'interdiction de boire de l'eau à certaines périodes de l'année [Tkoufot] est mentionnée à deux reprises dans le Choul'han 'Aroukh :

1. Choul'han 'Aroukh - Ora'h 'Haïm, chapitre 455, Halakha 1,

2. Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 116, Halakha 5.

De nos jours, cette Halakha n'est pas connue et appliquée par un grand nombre de personnes [pour ne pas dire : non respectée].

Voici certaines raisons mentionnées dans les écrits de nos décisionnaires :

1. D'après certains décisionnaires, l'interdiction n'est en vigueur que si le moment de la Tkoufa coïncide avec une heure durant la nuit. Da'at Torah sur Choul'han 'Aroukh Ora'h 'Haïm, fin du chapitre 428.

2. L'interdiction est en vigueur uniquement au moment précis de la Tkoufa, mais pas une fois que l'heure est passée. Voir Darké Techouva, chapitre 116, passage 89, Kaf Ha'haïm chapitre 455, passages 36-37 et 'Helkat Binyamin sur Yoré Déa, chapitre 116, passage 57.

3. D'après certains décisionnaires, l'interdiction n'est pas en vigueur lorsque l'on se trouve en ville. Voir Chmirat Hagouf Véhanéfech, volume 1, chapitre 47, note 9.

4.  Pour d'autres raisons, voir Chmirat Hagouf Véhanéfech, volume 1, chapitre 47.

Qu'Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN