Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:34 : Mise des Téfilines
05:58 : Lever du soleil
13:48 : Heure de milieu du jour
21:38 : Coucher du soleil
22:36 : Tombée de la nuit

Paracha Bé'houkotaï
Vendredi 27 Mai 2022 à 21:22
Sortie du Chabbath à 22:44
Afficher le calendrier

Pourquoi Pharaon n'est pas mort lors de la plaie des 1ers nés ?

Rédigé le Mardi 18 Avril 2017
La question de Benjamin C.

Chalom,

Pourquoi Hachem a-t-Il laissé vivre Pharaon lors de la dernière plaie d'Égypte (la mort des premiers-nés), alors que lui-même était un premier-né ?

Merci beaucoup.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
30582 réponses

Bonjour,

Comme vous le soulignez, Pharo est resté en vie durant la dixième plaie. Voir Rachi sur Chémot, chapitre 12, verset 29 et Chémot, chapitre 9, verset 16.

Hachem l'a laissé en vie afin qu’il soit témoin des autres châtiments réservés à son peuple et afin qu’il puisse raconter à toutes les nations du monde la grandeur et la puissance du vrai Maître du monde.

Après tout, le but des dix plaies était, également, d’éclairer l’ignorance des nations à propos de l’existence d’Hachem.

Pharo n’était pas le seul à avoir eu la vie sauve ; il y avait, également, sa fille, Batia [qui était première-née] qui avait sauvé la vie à Moché Rabbénou en prenant son berceau du Nil.

Voir :

Midrash Rabba, chapitre 18, passage 3 sur Chémot,

Biour Hagra sur Choul'han ‘Aroukh, chapitre 470, Halakha 1,

Michna Broura, chapitre 470, passage 3.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Questions au Rav Dayan (tome 6)

Questions au Rav Dayan (tome 6)

L’équipe Torah-Box est fière de vous présenter le tome 6 de la série “Questions au Rav Dayan”, composé de 350 questions reçues par des Juifs à travers le monde sur le site Torah-Box depuis l’année 2014 à partir de laquelle Rav Gabriel Dayan a commencé à y répondre avec une précision rare et une persévérance de tous les instants.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN