Aujourd'hui à Paris
05:29 : Mise des Téfilines
06:41 : Lever du soleil
13:55 : Heure de milieu du jour
21:08 : Coucher du soleil
21:59 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 14 Août 2020 à 20:49
Sortie du Chabbath à 21:58

Hiloulot du jour
Rav Yaakov Israël Kanievsky (Steipeler)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Pourquoi trouver des techniques pour donner moins de Ma'asser ?!

Rédigé le Mardi 14 Juillet 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Pourquoi essayer de trouver des arrangements pour donner moins de Ma'asser, alors que c'est précisément une Mitsva sur laquelle on peut "mettre à l'épreuve" Hachem et "qu'Il est censé nous enrichir grâce à ça" ?!

En vous remerciant par avance pour tout votre investissement envers nous.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
21614 réponses

Bonjour,

Apparemment, vous faites allusion aux différentes réponses concernant la Tsédaka et le Ma'asser où l'on s'aperçoit que nos maîtres dispensent de l'obligation de prélever le Ma'asser lorsqu'il s'agit de situations assez difficiles.

Vous vous demandez : pourquoi les gens cherchent à éviter de prélever le Ma’asser ? Au pire des cas, ils n’ont qu’à donner et il ne leur reste plus qu’à attendre que la promesse d’Hachem se réalise ?

Première réponse

De nombreux décisionnaires pensent que si la personne n’a pas encore fait Techouva sur certaines de ses fautes, cela empêche la promesse de se concrétiser.

Voir Cha’aré Tsédek, chapitre 1, note 9, passage Im ‘Avéra Mékhaba Tsédaka.

Seconde réponse

La promesse ne peut se réaliser que si l’argent que l’on possède est absolument Cachère.

Voir Cha’aré Tsédek, chapitre 1, note 10, passage Madoua’ Rabim ‘Assou Kène Vélo ‘Alta Béyadam.

Troisième réponse

La promesse d’Hachem ne se réalise que si la Mitsva du Ma’asser a été accomplie sans la moindre faille.

Voir Cha’aré Tsédek, chapitre 1, note 10, passage Léhakpid ‘Al Kol Pirté Diné Ma’asser Kessafim.

Quatrième réponse

D’après certains de nos maîtres, la promesse ne se réalise que lorsque la somme du Ma’asser est donnée à des Talmidé ‘Hakhamim qui s’adonnent à l’étude de la Torah.

Voir Cha’aré Tsédek, chapitre 1, note 10, passage Latète Rak Lé’amélé Torah Vetalmidé ‘Hakhamim.

Il y a d’autres réponses.

Voir, par exemple, Cha’aré Tsédek, page 9, passage Nissayone Batsédaka Léma’assé au nom de l’auteur du Méchekh ‘Hokhma.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Mékorot / Sources : Cha'aré Tsédèk.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN