Logo Torah-Box

Pourquoi un Chomer dans les restaurants ?

Rédigé le Mercredi 25 Octobre 2017
La question de Hannah G.

Bonjour Rav,

Pourquoi faut-il un Chomer pour ouvrir une bouteille de vin et allumer le four ?

Merci d’avance pour votre réponse.

Cordialement.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
38791 réponses

Bonjour,

1. Certaines bouteilles de vin Cachères deviennent inaptes à la consommation si certaines personnes les touchent. Exemples : personnes non-juives, personnes juives transgressant certaines fautes, etc. Donc la présence d'une personne juive pratiquante connaissant les lois concernant le vin est plus qu'indispensable afin de repérer toute anomalie. Le Chomer [surveillant] se chargera d'ouvrir les bouteilles de vin et, dans certains cas, c'est lui qui servira le vin.

Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 124, Halakha 1-26.

2. La cuisson de certains aliments par une personne non-juive les rend inapte à la consommation. Que ce soit sur une plaque de cuisson ou au four.

Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 113, Halakha 1-16 et Chévet Halévi, volume 8, question 185.

Il y a de très nombreux détails à ce sujet.

Un exemple concernant la cuisson des plats :

Pour les Séfarades, il est obligatoire de poser la marmite sur la source de chaleur. Si le juif a allumé le feu et que le non-juif y a posé la marmite, le plat n'est pas Cachère. Si le non-juif a allumé le feu et que le juif y a posé la marmite, cela est valable. Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 113, Halakha 7.

Selon les Ashkénazes, il est suffisant qu'un juif allume le feu sur lequel un non-juif posera, ensuite, une marmite.

Donc, si un juif a allumé un feu :

Selon les Séfarades, il faut obligatoirement que le juif y pose la marmite. Selon les Ashkénazes, cela n'est pas nécessaire, un non-juif peut le faire. Voir Hacacheroute Léma'assé, page 32.

Si un non-juif a posé une marmite sur une plaque de cuisson éteinte ou dans un four éteint [froid] et qu'ensuite, un juif a allumé la plaque ou le four, le plat est Cachère, même selon les décisionnaires Séfarades.

Dans certains cas, il est possible d'adopter une attitude permissive. Voir Yé'havé Da'at, volume 5, question 54, Yabi'a Omer, volume 9, Yoré Déa, question 6, Ma'yan Omer, volume 5, page 201 et Hacacheroute Léma'assé, page 33.

Dans certains cas, l'ustensile dans lequel un non-juif a cuit un aliment devient interdit à l'utilisation. Il faudra, obligatoirement, le cachériser avant une prochaine cuisson. Voir Choul'han 'Aroukh - Yoré Déa, chapitre 113, Halakha 16.

C'est pourquoi, il est indispensable de louer les services d'un surveillant [Chomer] qui s'assurera que la cuisson est réalisée conformément aux exigences de la Halakha.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Guide de la Téchouva

Guide de la Téchouva

Le premier vrai “Guide de la Téchouva”, d’après Rav Chlomo Wolbe. Des réponses concrètes aux questions que l’on se pose lors de cette ascension spirituelle.

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN