Aujourd'hui à Paris
05:48 : Mise des Téfilines
06:55 : Lever du soleil
13:53 : Heure de milieu du jour
20:49 : Coucher du soleil
21:37 : Tombée de la nuit

Paracha Réé
Vendredi 30 Août 2019 à 20:19
Sortie du Chabbath à 21:25


Hiloulot du jour
Rav Yaakov Israël Kanievsky (Steipeler)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Pourquoi une femme adultère est interdite à son mari ?

Rédigé le Mercredi 13 Septembre 2017
La question de Michael M.

Bonsoir,

Une femme adultère devient interdite à son mari, et, donc, si j'ai bien compris, le mari ne peut plus rester avec sa femme et est donc obligé de divorcer.

Par contre, si un homme marié a une relation avec une autre femme, il n'y a pas d'obligation de divorcer.

Pouvez m'expliquer pourquoi cette différence et surtout pourquoi une femme mariée qui a une relation adultère, ne serait-ce qu'une seule fois, ne peut plus rester avec son mari ?

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
16131 réponses

Bonjour,

La réponse à votre question dépend d’un enseignement de nos Sages :

Après la faute originelle, Hachem prononça dix malédictions sur 'Hava, la femme d’Adam.

L’une de ses "malédictions" est l’interdiction de se marier à plus d'un homme.

Voir Talmud Erouvin 100b et Rachi, passage Ménouda Lékhol Adam.

L’homme, également, a été maudit, mais selon la Torah, il ne lui a pas été interdit d’être marié à plusieurs femmes.

Etant donné qu’il s’agit d’une « mission impossible », cela a été interdit par nos maîtres [je ne détaille pas, ici, les différentes coutumes à ce sujet].

Quoi qu’il en soit, il apparaît clairement que dans la nature de la création, la femme est réservée exclusivement à un seul homme - son mari.

La conséquence est inévitable, si elle commet un adultère, elle brise le lien qui la reliait à son mari et lui devient interdite.

En ce qui concerne les détails Halakhiques d’une telle faute, il faut soumettre le cas à un Rav compétent afin d’agir dans un sens ou dans l’autre.

Dans le même ordre d’idée :

Une femme ayant divorcé de son premier mari et ayant épousé un autre homme qui l’a également divorcée - il sera interdit au premier mari de la reprendre pour épouse. Voir Dévarim, chapitre 24, versets 1-4.

La Torah interdit les remariages de ce genre pour éviter que les hommes ne donnent le divorce à leur épouse pour pouvoir changer de partenaire et reprendre ensuite leur épouse. Voir Le ‘Houmach, édition Edmond J. Safra, page 1122 au nom du Ramban.

Je suis à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN
Projet dédié par un généreux donateur