Logo Torah-Box

Problème de Yi'houd à la fac

Rédigé le Lundi 26 Mai 2014
La question de Emilie E.

Bonjour,

Je suis étudiante à la fac et j'ai un souci de Yi'houd.

Régulièrement, on a des oraux qui consistent en un exposé oral dans une salle de classe ou dans le bureau du professeur.

Le professeur autorise que tous les élèves de la classe assistent aux oraux des autres, donc théoriquement ceux-ci peuvent faire irruption dans la salle où se passe la colle.

En pratique, très peu y assiste, surtout lorsqu'elles ont lieu dans le bureau du professeur (pièce fermée non verrouillée), car il est assez petit.

J'ai fait une colle dernièrement et cela risque de se reproduire régulièrement (d'où le caractère urgent de la question).

Est-ce du Yi'houd ?

Juste pour préciser, le bureau du professeur se situe dans une aile avec du passage (un endroit pour professeurs de la fac). En sortant de son bureau et en tournant un tout petit peu, on tombe sur un couloir ou il y a le passage très fréquent de professeurs de la fac.

(J'imagine qu'il soit fréquent que les professeurs passent dans les bureaux des autres professeurs pour discuter, mais ce n'est pas précis.)

Il arrive que la colle déborde de 20/30 minutes, et à ce moment, aucun élève ne peut faire irruption puisqu'ils savent que la colle est finie.

Merci beaucoup pour ce que vous faites.

La réponse de Rav Avner ITTAH
Rav Avner ITTAH
376 réponses

Chalom

Tout d’abord, je tiens à vous féliciter de vous poser ce genre de question en faculté.

Le I’houd est une situation propice à avoir des rapports interdits. Ceci peut être dans une pièce fermée mais aussi dans un endroit désert, un sous-sol abandonné ou tout autre endroit où l'homme et la femme peuvent s'isoler sans être dérangés.

Si vous êtes mariée et que votre mari se trouve dans la ville, il y aura lieu de le permettre. En effet, psychologiquement, une femme qui sait que son mari se trouve dans la ville craint à chaque instant de faire un faux pas. De plus, comme la porte n'est pas verrouillée, et qu’une personne peut surgir à chaque instant, ce sera permis (Choul'han Aroukh Even Haézer chap. 22 alinéa 8,9).

Si vous n'êtes pas encore mariée (bientôt si D.ieu veut), pour pouvoir vous isoler il faudra deux conditions :

1. Que toute personne (un élève ou un professeur…) puisse entrer dans la pièce sans permission.

2. Qu’il y ait des personnes présentes dans le couloir au moment où vous faites votre oral, car si ces dernières ont la permission d’entrer mais à cause de l’heure tardive vous savez pertinemment qu’elles n’entreront pas, ce sera interdit.

Donc, tant que vous êtes sûre qu'un élève peut surgir ce sera permis. En effet, un homme et une femme n'ont pas l'esprit tranquille pour fauter dans ces conditions.

Par contre, dans la dernière demi heure, si personne n'est censée entrer dans la pièce à cause de l’heure tardive, ce sera problématique. Il faudra laisser la porte entre-ouverte de telle sorte que les gens qui passent dans le couloir, voient ce qui se passe dans cette pièce. Aussi, si les professeurs peuvent surgir au cours de la dernière demi-heure, vous pourrez rester dans la pièce si celle- ci n'est pas verrouillée (Min'hat Ich chap. 13, alinéa 2).

Qu'Hachem vous donne la force d'expliquer cela à votre professeur.

Kol Touv.

Michna : Baba Metsia (expliquée par Kéhati)

Michna : Baba Metsia (expliquée par Kéhati)

Commentaire de Kehati dans un langage simple et clair sur la Michna Baba Metsia. 

acheter ce livre

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avner ITTAH