c Question au Rav : Profiter d'une action interdite d'un Goy Chabbath

Profiter d'une action interdite d'un Goy Chabbath

Rédigé le Samedi 27 Octobre 2018
La question de PIERRE M.

Chalom,

Si Chabbath, un ami non-juif invité chez moi me rend un service en faisant une action interdite sans que je ne la lui ai demandé, est ce permis d'en profiter ?

Par exemple, il me fait un lait chaud ou m'ouvre le store électrique.

Merci.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
27387 réponses

Bonjour,

1. S’il a chauffé du lait pour vous, il est interdit d’en tirer profit durant Chabbath, même si vous ne lui avez rien demandé.

Voir Choul'han ‘Aroukh, chapitre 276, Halakha 1, Mélakhim Omnayikh [Rav Its’hak Zilbersteïn], chapitre 2, note 8, au nom du Peri Mégadim et Pisské Techouvot [nouvelle édition 5775], chapitre 325, passage 3.

2. Si vous savez qu’il est sur le point de chauffer du lait, pour vous, il faut l’en empêcher.

Voir Michna Broura, chapitre 276, passage 11.

3. S’il a appuyé sur un interrupteur pour déclencher l’ouverture du store électrique, il est permis de tirer profit de la clarté de la pièce car vous ne tirez pas profit de la transgression même, mais de sa conséquence. D’autant plus, qu’apparemment, la pièce était plus ou moins éclairée avant l’ouverture du store.

Si vous savez qu’il est sur le point d’ouvrir le store, il n’est pas obligatoire de l’en empêcher.

Voir Pisské Techouvot [nouvelle édition - 5775], chapitre 276, passage 2 et Or’hot Chabbath, chapitre 23, page 434, passage Nokhri Haba Lékhabot Or et page 435, passage Nokhri Chéhidlik Ner Bé’héder Chékvar Haya Bo Ner Dalouk.

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN