Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
06:57 : Mise des Téfilines
07:59 : Lever du soleil
13:38 : Heure de milieu du jour
19:17 : Coucher du soleil
20:01 : Tombée de la nuit

Paracha Haazinou
Vendredi 7 Octobre 2022 à 18:59
Sortie du Chabbath à 20:02
Afficher le calendrier

Publicité sur Google pendant Chabbath

Rédigé le Mercredi 17 Juin 2020
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je fais de la publicité sur le moteur de recherche Google afin de promouvoir mes prestations de services et cela me permet de récolter des contacts potentiellement intéressés par ce que je propose.

Cette campagne est activée toute l’année, mais elle peut aussi en un simple clique être désactivée à tout moment.

Je précise qu’il ne s’agit pas d’une boutique en ligne, mais d’une simple vitrine de présentation, donc sans aucun système de paiement.

Est-ce problématique qu'elle reste activée durant Chabbath et les fêtes ?

Merci beaucoup de votre aide précieuse.

La réponse de Rav Avraham GARCIA
Rav Avraham GARCIA
6950 réponses

Chalom Ouvrakha,

Dans votre cas, puisqu'aucun engagement d'achat ou de vente ne vont être réalisés [ce qui poserait problème, voir Rabbi Akiva Eiguer 159, 'Helkat Ya'acov 70 et autres] et que ce n'est qu'une plateforme de publicité, cela sera permis.

Par contre, il faudra que votre publicité soit lue en majorité par des non-juifs, car si ce n'est pas le cas, par exemple en Israël, ou si la publicité est en hébreu, cela sera interdit, car il y aura une embûche qui sera posée et les fera fauter [Chmirat Chabbath Kéhilkhata 29,28, Min'hat Its'hak tome 2-74 et autres].

Et bien qu'il y ait un interdit de tirer profit d'une utilisation pendant le Chabbath [Sa'har Chabbath], ce cas cela est toléré pour plusieurs paramètres, entre autres, il faut comprendre que le Sa'har Chabbath [le bénéfice que l'on tire du Chabbath] est interdit [voir Choul'han 'Aroukh Siman 246-1], comme nous l'explique Rachi [Ketouvot 64a] par crainte de transaction commerciale [Méka'h Oumémkar], or, dans votre cas, il n'y a aucun partenaire qui se manifeste le jour du Chabbath, pour craindre une chose pareille [voir aussi Choul'han 'Aroukh 306-4 et 5 et 'Hidouché Grah Mibrisk Chabbath Daf 19, Siman 12].

Conclusion : la chose est tolérée puisqu'aucun achat n'a été effectué.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Avraham GARCIA