Qu'adviendra-t-il des institutions rabbiniques après Machia'h ?

Rédigé le Mercredi 13 Janvier 2021
La question de Anonyme

Bonjour Rav,

Je voulais vous demander si, après la venue du Machia'h, les décrets/interdictions rabbiniques seront toujours en vigueur ou si elles seront abrogées ?

Qu’en est-il des fêtes instituées par nos Sages ?

Merci beaucoup Rav !

Très respectueusement.

La réponse de Rav Gabriel DAYAN
Rav Gabriel DAYAN
24514 réponses

Bonjour,

1. A l'époque de Machia'h, certaines instaurations rabbiniques seront encore en vigueur et d'autres ne seront plus nécessaires - par exemple, celles qui ont vu le jour à l'époque de nos Sages, étant donné une conjoncture particulière et un concours de circonstances ayant donné lieu à des situations graves.

Voir Rambam, Hilkhot Chofar, Soucca Véloulav, chapitre 7, Halakha 15 : "Depuis que le Temple a été détruit, les Sages ont institué la Mitsva consistant à prendre Loulav en tout endroit durant les sept jours de la fête, en souvenir de la Mitsva accomplie dans le Beth Hamikdach. Chaque jour, on récite la bénédiction : « Qui nous a sanctifié par Ses commandements, et nous a ordonné de prendre le Loulav » parce que c'est une injonction [rabbinique]. Cette institution, avec les autres institutions qu'a promulguées Rabbi Yo'hanan ben Zakaï depuis que le Temple a été détruit, seront supprimées et ne seront plus applicables quand le Temple sera reconstruit, et les pratiques d'antan reviendront."

2. Le Rogatshover, Rav Yossef Rouzin [1858-1936], explique bien que certaines des instaurations n'ont été prévues et annoncées que momentanément, jusqu'à la venue de Machia'h. D'après certains de nos maîtres, le Grand tribunal à la tête duquel se trouvera Machia'h sera en mesure de les supprimer. Voir Tsafnat Pa'néa'h sur Rambam, Hilkhot Chofar, Soucca Véloulav, chapitre 7, Halakha 15.

Voir également Talmud Yérouchalmi - Méguila, chapitre1, Halakha 5, Rambam, Hilkhot Méguila, chapitre 2, Halakha 18, Ora Véssim'ha sur Rambam 'Hamets Oumatsa [Rav Yossef Kadich Brandsdorfer], page 387, note 6, Michmar Halévi / Bétsa-Yébamot [Rav Moché Mordékhaï Shoulzinger], page 282.

3. Cependant, les différents jeûnes en souvenir de nos souffrances [17 Tamouz, 9 Av, Tsom Guédalia, etc.] n'existeront plus. Voir Rambam, Hilkhot Ta'aniot, chapitre 5, Halakha 19.

4. Apparemment, l'étude des lois qui ne seront plus en vigueur restera à l'ordre du jour. 

Nous sommes à votre disposition, Bé’ézrat Hachem, pour toute question supplémentaire.

Qu’Hachem vous protège et vous bénisse.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Gabriel DAYAN