Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Ashburn
06:24 : Mise des Téfilines
07:18 : Lever du soleil
12:23 : Heure de milieu du jour
17:28 : Coucher du soleil
18:08 : Tombée de la nuit

Paracha Bechala'h
Vendredi 3 Février 2023 à 17:15
Sortie du Chabbath à 18:16

Hiloulot du jour
Rav Ma'hlouf Abi'hssira
Afficher le calendrier

Que signifie le "Goral" ?

Rédigé le Jeudi 24 Novembre 2022
La question de Jonathan B.

Bonjour,

Dans Chmouel Alef, lorsque Chaoul et son armée sont en guerre contre les Philistins, Chaoul consulte les Ourim Vétoumim pour savoir s’il doit continuer la guerre et Hachem ne lui répond pas. Il décide alors de faire un Goral (tirage au sort) pour savoir qui a fauté dans le peuple.

Je voudrais savoir quel est ce principe de Goral dans la Torah ?

On retrouve souvent des tirages au sort, mais ils me semble que cette pratique n’est pas une pratique conforme au judaïsme ! Comme si on se remet entre les mains du hasard…

De plus, la façon dont Chaoul fait le Goral est très étonnante, puisqu'il se met lui et son fils d’un côté et le peuple de l’autre côté.

Comment se fait-il qu’il n’ait pas fait un tirage au sort général pour trouver le coupable ?

La réponse de Rav Aharon SABBAH
Rav Aharon SABBAH
106 réponses

Bonjour,

Vous faites apparemment allusion à l’épisode rapporté dans Chmouel I chap.14, versets 37-42. Effectivement, il y est raconté qu’un Goral fut effectué par le roi Chaoul pour démasquer le coupable qui, de par sa faute, entraîna que Chaoul ne fut répondu par le Ourim Vétoumim.

La réponse à votre première question se trouve dans le verset 41. En effet, il y est indiqué que Chaoul invoqua D.ieu pour qu’Il supervise le Goral, c’était donc un Goral Divin qui n’était pas dû au hasard. Le roi Chaoul était au niveau [prophétique] de le faire. Et c’est ainsi qu’écrivent clairement le Séfer 'Hassidim (chap. 701), le 'Hazon Ich (Yoré Déa chap. 69, 1) et le Tsits Eli'ézer (partie 18, chap. 48, paragraphe commençant par "Béram Zot"), que le Goral effectué dans cet épisode était de source Divine (en plus d’être appuyé par l’arche sacrée qui était en leur possession), et de rajouter que, pour cette même raison, on ne peut prouver de cet événement que l’on pourrait effectuer un tel Goral pour démasquer un coupable ou le livrer, car nous ne sommes plus aujourd’hui au niveau prophétique de la génération du roi Chaoul.

Quant à votre deuxième question (comment se fait-il qu’il n’ait pas fait un tirage au sort général pour trouver le coupable), le Abravanel (Chmouel I chap.14, verset 40) se penche sur votre question, et répond qu’il a agit ainsi pour montrer au peuple qu’il ne faisait pas de favoritisme, c'est pourquoi il mit lui et Yonathan au même plan que le reste du peuple, et si le Goral tombait sur lui ou Yonathan, il lui serait appliqué le jugement approprié.

Cordialement.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Aharon SABBAH