Aujourd'hui à Paris
06:57 : Mise des Téfilines
08:04 : Lever du soleil
12:36 : Heure de milieu du jour
17:07 : Coucher du soleil
17:56 : Tombée de la nuit

Paracha 'Hayé Sarah
Vendredi 22 Novembre 2019 à 16:45
Sortie du Chabbath à 17:55


Hiloulot du jour
Rav Mordekhai Charabi
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Quelle Paracha lire les jours de fête ?

Rédigé le Dimanche 8 Septembre 2019
La question de Anonyme

Bonjour,

Pouvez-vous m’indiquer quelles sont les Parachiot que nous lisons les jours des fêtes s’il vous plaît ?

Merci d’avance.

La réponse de Rav Shimon GRIFFEL
Rav Shimon GRIFFEL
179 réponses

Bonjour,

Le premier jour de Pessa'h nous lisons : "Michkhou Ouk'hou Lakhèm" (Chémot 12, 21 à 51) et le Maftir lit : "Ouva'hodech Harichone" (Bamidbar 28, 16 à 25). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 488, 3.

Le deuxième jour, pour ceux qui habitent hors d'Israël, on lit : "Chor O Khessev O Ez" (Vayikra 22, 26 à 44), et le Maftir lit : "Ouva'hodech Harichone" (Bamidbar 28, 16 à 25). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 490, 1. En Israël, le deuxième jour, on lit aussi : "Chor O Khessev O Ez" et le quatrième lit dans le deuxième Séfer : "Véhikravtem" (ibid. 28, 19 à 25).
 
Les lectures de 'Hol Hamo'èd varient suivant le jour de la semaine. Généralement, on lit le premier jour de 'Hol Hamo'èd (ou le deuxième en Israël) : "Kadech Li Kol Békhor" (Chémot 13, 1 à 16), le deuxième jour (ou le troisième en Israël) : "Im Késsef Talvé" (ibid. 22, 24 à 23, 19), le troisième jour (ou le quatrième en Israël), s'il tombe un jour de semaine : "Pessol Lékha" (ibid. 34, 1 à 26) et s'il tombe Chabbath, on débute cette lecture de : "Réé Ata Omer" (ibid. 33, 12 à 34, 26), et le quatrième jour (ou le cinquième) : "Véya'asssou Bné Israël" (Bamidbar 9, 1 à 14). Mais dans le cas où Pessa'h tombe un jeudi, on lira le premier jour de 'Hol Hamo'èd (ou le deuxième en Israël) : "Réé Ata Omer" (Chémot 33, 12 à 34, 26), puis, on suivra l'ordre habituel en omettant : "Pessol Lékha" déjà lu. Dans tous les cas, le quatrième lit chaque jour dans le deuxième Séfer : "Véhikravtem" (Bamidbar 28, 19 à 25). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 490, 5 et 6.
 
Le septième jour de Pessa'h, on lit "Béchala'h" (Chémot 13, 17 à 15, 26) et le huitième jour, pour ceux qui habitent hors d'Israël, s'il tombe un jour de semaine : "Kol Habekhor" (Devarim 15, 19 à 16, 17) et s'il tombe Chabbath, on commence à : "Asser Té'asser", (ibid. 14, 22 à 16, 17). Le Maftir lit dans le deuxième Séfer : "Véhikravtem" (Bamidbar 28, 19 à 25). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 490, 5 et 6.
 
Le premier jour de Chavou'ot, on lit : "Ba'hodech Hachlichi" (Chémot 19, 1 à 20, 23), et le deuxième jour, pour ceux qui habitent hors d'Israël, s'il tombe un jour de semaine : "Kol Habékhor" (Dévarim 15, 19 à 16, 17) et s'il tombe Chabbath, on commence à : "Asser Té'asser" (ibid. 14, 22 à 16, 17). Le Maftir lit dans le deuxième Séfer : "Ouvyom Habikourim" (Bamidbar 28, 26 à 31). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 494, 1.
 
Le deuxième jour de Chavou'ot, pour ceux qui habitent hors d'Israël, s'il tombe un jour de semaine : "Kol Habékhor" (Dévarim 15, 19 à 16, 17) et s'il tombe Chabbath, on commence à : "Asser Té'asser", (ibid. 14, 22 à 16, 17). Le Maftir lit dans le deuxième Séfer : "Ouvyom Habikourim" (Bamidbar 28, 26 à 31). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 494, 2.
 
Le premier jour de Roch Hachana, on lit : "Vachem Pakad Ete Sarah" (Béréchit 21, 1 à 34) et le deuxième jour : "Véhaélokim Nissa" (ibid. 22, 1 à 24). Les deux jours, le Maftir lit : "Ouva'hodech Hachevi'i" (Bamidbar 29, 1 à 6). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 584, 2.
 
A Yom Kippour, le matin, on lit : "A'haré Mot" (Vayikra 16, 1 à 34). Le Maftir lit : "Ouvé'assar La'hodech" (Bamidbar 29, 12 à 116). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 621, 1.
 
L'après-midi de Yom Kippour, on lit : "Kem'assé Erets Mitsraïm" (Vayikra 18, 1 à 30).  Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 622, 2.
 
Les deux premiers jours de Souccot (en Israël, le premier uniquement), on lit : "Chor O Khessev O Ez" (Vayikra 22, 26 à 44). Les deux jours (en Israël, le premier uniquement), le Maftir lit : "Ouva'hamicha 'Assar" (Bamidbar 28, 12 à 16). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 659, 1 et Michna Beroura sur place.
 
A 'Hol Hamo'èd, en Israël, il est généralement accepté de lire le morceau qui traite du Moussaf du jour que l'on répète quatre fois, soit le premier jour de 'Hol Hamo'èd : "Ouvayom Hachéni" (Bamidbar 17 à 19), le deuxième : "Ouvayom Hachlichi" (ibid. 20 à 22), le troisième : "Ouvayom Harévi'i" (ibid. 23 à 25), le quatrième : "Ouvayom Ha'hamichi" (ibid. 26 à 28), le cinquième : "Ouvayom Hachichi" (ibid.29  à 31), le sixième : "Ouvayom Hachevi'i" (ibid. 32 à 34). Hors d'Israël, les Séfarades lisent le morceau de la veille et celui du jour, c'est-à-dire que le premier jour, le Cohen lit : "Ouvayom Hachéni" (ibid.17 à 19), le Lévi : "Ouvayom Hachlichi", morceau qui est répété par le Israël, et le quatrième relit les deux morceaux et ainsi de suite pour le reste des jours.
 
Les Ashkénazes, eux, lisent le morceau de la veille, celui du jour et celui du lendemain, c'est-à-dire que le premier jour, le Cohen lit : "Ouvayom Hachéni" (ibid.17 à 19), le Lévi : "Ouvayom Hachlichi", le Israël : "Ouvayom Harévi'i" (ibid. 23 à 25), et le quatrième relit les deux premiers morceaux : "Ouvayom Hachéni" et "Ouvayom Hachlichi", et ainsi de suite pour le reste des jours.
 
Le jour de Hocha'ana Rabba, les Ashkénazes lisent pour le Cohen : "Ouvayom Ha'hamichi" (ibid. 26 à 28), pour le Lévi : "Ouvayom Hachichi" (ibid.29  à 31), pour le Israël : "Ouvayom Hachevi'i" (ibid. 32 à 34) et le quatrième relit les deux derniers morceaux, soit : "Ouvayom Hachichi" et "Ouvayom Hachevi'i".
 
Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 663, 1 et Rema sur place.
 
A Chémini 'Atsérèt, pour ceux qui habitent hors d'Israël, on lit : "Asser Té'asser" (Dévarim 14, 22 à 16, 17).
 
Cependant, dans le cas où il tombe en semaine, certains ne commencent qu'à "Kol Habékhor" (ibid.15, 19 à 16, 17). Le Maftir lit : "Bayom Hachémini" (Bamidbar 35 à 30, 1). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 668, 2.
 
A Sim'hat Torah (en Israël, à Chémini 'Atsérèt), on lit : "Vézot Habrakha" (Dévarim 33, 1 à 34, 12), le 'Hatan Béréchit lit : "Béréchit" (Béréchit 1, 1 à 2, 3) et le Maftir lit : "Bayom Hachemini" (Bamidbar 35 à 30, 1). Voir Choul'han Aroukh Ora'h 'Haïm 668, 2.
 
Nous restons à votre disposition, Bé'ézrat Hachem, pour toute question.
 
Kol Touv.
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Shimon GRIFFEL
Projet dédié par un généreux donateur