Aujourd'hui à Paris
06:24 : Mise des Téfilines
07:27 : Lever du soleil
12:35 : Heure de milieu du jour
17:41 : Coucher du soleil
18:27 : Tombée de la nuit

Paracha Lekh Lékha
Vendredi 30 Octobre 2020 à 17:14
Sortie du Chabbath à 18:20
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box

Questions sur Josué

Rédigé le Vendredi 6 Octobre 2017
La question de Marion F.

Chalom,

J'ai une petite question.

Il est écrit dans Yéhochou'a 4, 13 : "Environ quarante mille soldats armés, équipés pour la guerre, s’avancèrent pour le combat, devant l’Eternel, en direction des plaines de Jéricho."

Dans le passage avant, nous voyons que les prêtres avec l'arche de l'alliance rattrapent le reste du groupe.

Ensuite, nous voyons que les soldats marchent devant l'Eternel.

Mais pourquoi marcher devant l'Eternel, n'est-ce pas Lui qui marche devant nous ?

Ensuite, nous voyons que Yéhochou'a dit aux prêtres de sortir du Jourdain, ils avaient l'air toujours à la même place qu'avant de remonter à la tête du peuple.

Y a-t-il un "problème" de chronologie dans ce récit ?

Pourquoi les soldats marchent-ils devant l'Eternel ?

La réponse de Rav Yehiel BRAND
Rav Yehiel BRAND
657 réponses

Bonjour,

1) Les quarante mille soldats sont les guerriers des tribus de Ruben et Gad et de la moitié de Ménaché : "Les fils de Ruben, les fils de Gad, et la demi-tribu de Manassé, passèrent en armes devant les enfants d'Israël, comme Moïse le leur avait ordonné. Environ quarante mille hommes, équipés pour la guerre et prêts à combattre, passèrent devant l’Eternel" (4, 12-13).

Moché n'a offert la Jordanie aux deux tribus de Ruben et Gad qu’à condition qu’ils passent le Jourdain devant D.ieu et qu’ils conquièrent le pays devant D.ieu : "Moché leur dit : Si vous faites cela, si vous vous armez (Héhaltzou) pour combattre devant l’Eternel, si tous ceux de chez vous qui s'arment passent le Jourdain devant l’Eternel, jusqu'à ce qu'Il ait chassé ses ennemis loin de Sa face..." (Bamidbar 32, 20-21). Ainsi, ces deux tribus marchèrent alors devant l’Arche Sainte.

Par contre, les autres tribus marchaient derrière, et Moché avait nommé la tribu de Dan comme dernière : "La bannière du camp des fils de Dan partit, avec ses corps d'armée : elle formait l'arrière-garde (Méaséf) de tous les camps" (Bamidbar 10, 25).

Cela est en fait le sens des versets dans Josué : "Il dit au peuple : Marchez, faites le tour de la ville, et que les hommes armés (Héhaloutz) passent devant l'Arche de l’Eternel" (Josué 6, 7). Ce sont ces deux tribus, Ruben et Gad. Puis la tribu de Dan marchait en dernier, après l’Arche : "Les hommes armés (Héhaloutz) marchaient devant les sacrificateurs qui sonnaient des trompettes, et l'arrière-garde (Haméasef) suivait l'Arche" (6, 9).

2) Concernant le passage du Jourdain, le texte précise que, dès que les pieds des Cohanim avaient touché l’eau, celle-ci s’arrêta de couler : "Quand les sacrificateurs qui portaient l'Arche furent arrivés au Jourdain, et que leurs pieds furent mouillés au bord de l'eau, le Jourdain regorgea par-dessus toutes ses rives tout le temps de la moisson, les eaux qui descendaient d'en haut s'arrêtèrent, et s'élevèrent alors en un monceau..." (Josué 3, 15-16).

Comme ils partaient de l’est vers l’ouest, leur pieds touchèrent le bord est du Jourdain, et là, ils restèrent bloqués jusqu’à ce que tous les juifs passèrent. Puis, après que tous les juifs finir d’y passer, les Cohanim sortir de l’eau vers la terre ferme : "Lorsque les sacrificateurs qui portaient l'Arche de l'alliance de l’Eternel sortir du Jourdain, se déplacèrent alors les plantes des pieds des Cohanim vers la terre sèche puis les eaux du Jourdain retournèrent à leur place, et se répandirent comme avant sur tous ses bords" (4, 18). Le verset n’indique pas que les Cohanim ont traversé le Jourdain, mais qu’ils sont montés, en déplaçant leurs plantes des pieds. C’est-à-dire, qu’ils sortirent par le même côté qu’ils empruntèrent pour rentrer, à l’est du Jourdain.

Comment ont-ils rejoints les juifs ? Le Talmud explique que l’Arche les transporta au-dessus du Jourdain ; ce miracle se passa devant les yeux des juifs, et ceci est l’explication du verset : "Lorsque tout le peuple eut achevé de passer, l'Arche de l’Eternel et les sacrificateurs passèrent devant le(s yeux du) peuple" (Josué 4, 11, Rachi).

Kol Touv.

Mékorot / Sources : Rav Chlomo Its'haki (Rachi).
Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yehiel BRAND