Logo Torah-Box
Aujourd'hui à Paris
04:36 : Mise des Téfilines
05:59 : Lever du soleil
13:47 : Heure de milieu du jour
21:37 : Coucher du soleil
22:34 : Tombée de la nuit

Paracha Bé'houkotaï
Vendredi 27 Mai 2022 à 21:22
Sortie du Chabbath à 22:44
Afficher le calendrier

Qui était important au royaume de Yéhouda ?

Rédigé le Dimanche 7 Mars 2021
La question de Messody B.

Bonjour Rav,

Les serruriers et les forgerons étaient-ils des gens importants au royaume de Yéhouda ?

Si oui, pourquoi ?

La réponse de Rav Yona GHERTMAN
Rav Yona GHERTMAN
88 réponses

Chalom,

Votre question se rapporte sûrement à ce qui est écrit dans le second livre des Rois, à propos de l'exil consécutif à la destruction du premier Temple de Jérusalem : "Il emmena en exil tout Jérusalem, tous les grands et tous les vaillants hommes de guerre, au nombre de dix mille exilés, ainsi que tous les forgerons et serruriers ; il ne resta sur place que la classe inférieure de la population du pays" [Mélakhim II 24, 14].

Effectivement, d'après la manière dont est amené le verset, on comprend que "les forgerons et serruriers" sont rapprochés de tous "les grands" de Jérusalem, en contraste avec le reste du peuple, sans distinctions particulières. Ce qui nous interpelle : qu'avaient donc les personnes exerçant ces métiers pour être considérés comme des gens si importants ?

Cette question n'a pas manqué d'être soulevée par nos commentateurs.

Selon le Targoum Yonathan, il s'agit "des artisans et des portiers", c'est-à-dire les responsables de l'ouverture et de la fermeture des portes de la ville. On peut supposer d'après cette traduction/explication [partagée également par le Métsoudat David, Radak, le Ralbag, et Abrabanel], que ces derniers avaient une place importante dans la société, à l'instar des "bourgeois" dans la France de l'Ancien régime.

Cependant, après avoir rapporté lui aussi cette traduction, Rachi cite également la Guémara [Guittin 88a] selon laquelle il s'agit en réalité d'une allusion "aux grands de la Torah, car lorsque l'un d'eux ouvre la bouche tous les autres se taisent". Il s'agit d'une affinité entre le mot "'Harach" (forgeron) et l'injonction "faites silence / Ha'harichou" [cf. Yécha'ya 41, 1]; ainsi qu'entre le mot "masguer" (serrurier) et "sagar" (fermer), "car tous sont assis devant lui et apprennent de lui, comme il est dit [Ibid. 22, 22] : Il ouvrira et personne ne fermera (Soguèr), il fermera et personne n'ouvrira".

A votre disposition pour plus de précisions.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yona GHERTMAN