Aujourd'hui à Paris
07:24 : Mise des Téfilines
08:34 : Lever du soleil
12:44 : Heure de milieu du jour
16:53 : Coucher du soleil
17:45 : Tombée de la nuit

Paracha Vayichla'h
Vendredi 13 Décembre 2019 à 16:35
Sortie du Chabbath à 17:49


Hiloulot du jour
Rav David Abi'hssira (Atérèt Rochénou)
Afficher le calendrier
Logo Torah-Box
Projet dédié par un généreux donateur

Qui était le Rav Aaron Westheim ?

Rédigé le Vendredi 1er Novembre 2019
La question de David A.

Bonjour Rav,

Qui était le Rav Aaron Westheim zatsal ?

Ne serait-il pas un pionnier du judaïsme orthodoxe français après la Seconde Guerre mondiale avec d'autres Rabbanim, tels que le Rouv, le Rav Chajkyn, Rabbénou Guershon ou encore le Rav Ya'acov Toledano ?

Merci et Kol Touv.

La réponse de Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
220 réponses

Chalom Ouvrakha,

J’ai le mérite d’être l’élève de Rav Acher Yaacov Weistheim, qui m’a donné le numéro de sa sœur, qui m’a raconté ce que je vous retranscris très brièvement.

Le Rav Aaron Weistheim, né en 1925, fut appelé en 1955 en France par le Dr Charles Mesbach afin de revivifier la vie juive en France en réunissant sous son autorité des Avrékhim et des Rabbanim qui enseigneraient la Torah.

Le Dr Charles Mesbach s’en alla consulter le Rav Dessler à cet effet, puis, il fit proposition de deux Rabbanim, mais il choisit le Rav Weistheim.

Le Rav Weistheim voulait poser la question au 'Hazon Ich, mais ce fut compliqué de correspondre avec lui, et il fit donc le "Goral Hagra" (une sorte de tirage au sort) pour savoir s’il devait partir, car il y avait l’enjeu de l’éducation des enfants. A ce Goral étaient présents Rav Moché Schwob, Rav Mentel et Rav Touvia Weis, Av Beth-Din du Badatz Yérouchalayim. Il tomba sur le verset 6 du Téhilim 65 : "De façon merveilleuse Tu nous exauces dans Ton équité, D.ieu de notre salut, espoir des limites les plus reculées de la terre et de l’Océan".

Ce verset lui apprit qu’il pouvait aller au-delà des mers ("Yam Ré'hokim" "de l'océan"), donc de quitter l’Angleterre avec sa famille, sachant que ses enfants seraient bien éduqués ("Mivta'h" "espoir").

Le Dr Mesbach demanda au Rav A. Weistheim quelles étaient ses conditions pour accepter cette mission, ce à quoi le Rav répondit qu’il voulait pouvoir retourner à Gateshead durant le mois d’Eloul et les jours redoutables pour y étudier avec le Rav Dessler, dont il était l’élève assidu.

On lui trouva une chambre de concierge à l’école Yavné alors qu’il avait 4 enfants.

Le Rav s’établit finalement à Paris, au 24 rue du Martyr, ce qui correspondait à l’adresse où, bien avant, Rabbi Yé’hiel de Paris était, et où 24 chariots de livres de Kodech furent brûlés par les Gentils. Un groupe fut formé sous l’égide du Rav Yé’hiel, sous le nom de GRIP (Groupe Rabbi Yé'hiel de Paris).

Des étudiants de la Sorbonne et autres universités prestigieuses venaient étudier dans ce groupe qui devint l’endroit le plus Cachère de Paris et qui devint rapidement un centre de rassemblement et de réunion. Les envoyés en provenance d’Israël qui venaient pour obtenir des dons se réunissaient également au GRIP.

Ainsi, le Rav Kaplan et le Rav Yugerman, Roch Yéchiva en Israël, reconnurent qu’ils ne donnaient qu’un cours par semaine, alors que le Rav Weistheim, lui, en donnait minimum sept par semaine. En outre, ils soulignèrent le mérite de la Rabanite Weistheim, qui s’occupait sans jamais se plaindre de la nourriture de tout ce monde dans sa salle à manger qui servait de réfectoire et de salle de cours...

Baroukh Hachem, toute cette activité faisait un certain bruit et les voisins, animés de mauvaises intentions et antisémites, commencèrent à se plaindre et à quitter l'endroit, de sorte que le Dr Mesbach sauta sur l’occasion pour acheter leur maison dans laquelle fut constitué le GRIP. Le Rav voulait donner des cours pour toutes et tous et, cela, surtout le Dimanche, car les gens en travaillaient pas. Une fois par mois, il y avait aussi un Mélavé Malka où les orateurs se succéder.

Le Rav Weistheim popularisa toutes les idées du Rav Dessler, qui eut un impact essentiel dans la conception d’un judaïsme français avec d’une éthique profonde et de haut niveau. Il amenait à l’étude de la Guémara, du Moussar, etc.

En cette période qui succédait à la Shoah et où les gens étaient détruits, ils y trouvaient un puits de jouvence.

Ensuite, le Rav créa une Yéchiva dans l’école Lucien de Hirsch. Parmi ces élèves, il y avait le Rav Branberger de 'Haïfa, le Rav Schwob, Roch Collel à Ramot, le Rav Polak, etc.

Après 32 ans de travail de diffusion, il partit en Israël pour y finir sa vie dans l’étude.

Que son mérite nous protège.

Kol Touv.

Avez-vous aimé ?
Soyez le premier à commenter cette réponse Rav Yossef 'Haïm BENHAMOU
Projet dédié par un généreux donateur